40 moutons aux Argoulets
40 moutons, quatre chiens et un berger investissent la zone verte des Argoulets dès le 12 avril pour une expérimentation d’éco-pâturage. Cette méthode alternative pour l’entretien des espaces favorise la biodiversité et présente un intérêt pédagogique pour les petits toulousains.

Le 12 avril 2017 est lancée une expérimentation d'écopâturage : 40 moutons investissent la zone verte des Argoulets. A l’initiative de la mairie de Toulouse, le troupeau va s’installer jusqu’en juillet sur la zone de 30 hectares et pâturer dans de grandes parcelles d’herbe et de sous-bois ombragés. 

Ce sont des manechs à tête noire (mouton blanc cornu avec la tête et les pattes noires) une race ovine originaire du Pays-Basque, rustique et résistante.

Un berger, 2 Patous et 2 Borders collies

Avec le troupeau, un berger  est présent 24h sur 24, 7 jours sur 7 sur le site pour s'occuper des animaux, contrôler leur état de santé, les déplacer d'un espace pâturable à un autre, vérifier l'état des clôtures. La nuit, les moutons restent dans un enclos dédié.
Les moutons seront accompagnés de 4 chiens : 2 Patous pour protéger le troupeau et 2 Borders collies pour les regrouper.

Des moutons aux Argoulets

L’éco-pâturage, une tradition adaptée à la ville

L'éco-pâturage, qui consiste à faire paître des animaux herbivores sur des espaces naturels, c’est n’est pas nouveau, c’est même une activité ancestrale.
La nouveauté réside dans l’introduction en milieu urbain de cette méthode alternative et complémentaire à l'entretien traditionnel des espaces verts. Par rapport à des tontes et fauches mécanisées, l’éco-pâturage favorise la biodiversité en multipliant les espèces végétales et en créant des micro-habitats pour la faune. Le bilan carbone des moutons est meilleur que celui de la tonte mécanisée et ils produisent moins de déchets.

Une objectif pédagogique

La venue de 40 moutons aux Argoulets a aussi une visée pédagogique et permet de sensibiliser les visiteurs du site venant pour une promenade ou des activités sportives, notamment les familles,  à l’environnement et à la biodiversité. Vous pourrez rencontrer le berger et lui poser des questions et des animations (tonte,  démonstration de chiens de troupeau) seront proposées d’ici juillet.
Programme à venir