Lutte contre la Légionellose

La Legionella pneumophila, responsable de 90% des cas de légionellose, prolifère dans les eaux stagnantes.

La Legionella pneumophila, responsable de 90% des cas de légionellose, prolifère dans les eaux stagnantes. Sa température optimale de développement se situe entre 25 et 43°C et elle colonise facilement les installations collectives de production et de distribution d'eau chaude (les douches, les bains à remous), les tours aéro-réfrigérantes, les dispositifs de traitement d'air, les jets d'eau, les fontaines décoratives.

L'exposition résulte de l'inhalation de fines gouttelettes d'eau contaminée (aérosols) qui peuvent être produites par de très nombreuses installations. Sont plus particulièrement exposées au risque de légionellose les personnes fragiles (personnes âgées et/ou présentant un état de santé fragilisé - immunodéprimés, insuffisants respiratoires graves.).

La légionellose est une maladie à déclaration obligatoire (depuis 1987).

Elle atteint les poumons, les reins et le système nerveux. L'incubation est de 2 à 10 jours.
Les symptômes ressemblent à ceux de la grippe pendant 3 ou 4 jours (diarrhée, vomissements, céphalées, douleurs abdominales, douleurs musculaires, toux sèche, petite fièvre et somnolence). En quelques jours, la fièvre s'élève et les douleurs musculaires s'aggravent. La pneumonie se traduit par une douleur dans la poitrine, des difficultés pour respirer et une toux sèche. Le rétablissement est total, en général, en 3 semaines sous traitement antibiotique. En cas de doute contactez votre médecin

Pour en savoir plus :


Sur le site du ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

ou contactez

le S.C.H.S.
référent eau/piscine et Légionelle
tél. : 05 61 22 23 31