Découvrez qui se cache derrière Violette, l'assistant virtuel des services de la ville
Le chatbot Violette a vu le jour mardi 7 novembre, en toute discrétion, sur toulouse.fr. Il est disponible tous les jours, 24h sur 24  et accessible, en bas à droite de toutes les pages du site de la ville. Sa mission ? Vous informer en temps réel sur la météo, les transports, les déchets, les WC, le wifi… Une expérimentation dans le cadre des « Challenges Numériques Smart City »organisé par BPI France. 

Depuis sa mise en place le mardi 7 novembre sur toulouse.fr, vous êtes, en moyenne, chaque jour, 150 internautes à échanger avec le chabot Violette. Initialement, l'assistant virtuel des services de la ville vous informait sur la météo, les transports, les déchets, les chantiers, le wifi, la qualité de l'air... Mais au fur et à mesure de vos questions, le chatbot a grandi et s'est enrichi ! Ainsi vos demandes sur les formalités administratives comme le pacs ou le dossier unique interactif ne restent plus sans réponse ! 

L'assistant Virtuel Gogowego

Violette est une déclinaison de l’assistant Virtuel Gogowego développé par la start-up Chatbot Develop co-fondée par Antoine Aamarcha et Emilie Giraudo. Lauréat en 2017 d’un challenge Investissement d’Avenir organisé par BPI France, " Challenges Numériques Smart City",  l’assistant virtuel Violette est en cours d’expérimentation sur le site internet de la ville de Toulouse jusqu'au 31 décembre.  

Ce premier assistant virtuel multicanal dédié à la valorisation des services des villes utilise des données de l'open data, de partenaires comme Tisséo

Vous pourrez rencontrer la start-up Chatbot Develop lors du 3e Forum smart City salle des illustres, au Capitole, le mardi 5 décembre. 


Qu’est-ce qu’un chatbot ?

Il s’agit, comme son nom anglais l’indique, d’un robot conversationnel qui interagit avec l’humain par messages à partir de la reconnaissance, l’analyse et la synthèse de texte. Il existe d’autres déclinaisons des robots logiciels comme les voicebots (qui interagissent avec la voix) qui fonctionnent sur la reconnaissance, l’analyse et la synthèse vocale. Ces robots logiciels utilisent l’intelligence artificielle pour dialoguer avec les utilisateurs, en apprenant de leurs échanges et en s’améliorant dans la pertinence de leurs réponses au fil du temps.