Les fonds sectoriels
À côté de la politique de cohésion européenne financée par les fonds structurels et d'investissements, l'Union européenne propose un soutien financier aux projets menés dans toute l'Union, à travers un certain nombre de programmes dits sectoriels. 

Les programmes sectoriels se basent sur la coopération entre des acteurs de différentes régions européennes et parfois de pays tiers. La Commission européenne sélectionne les contractants et les bénéficiaires des subventions, leur verse les fonds, contrôle leurs activités, etc. Les crédits, octroyés sous forme de subventions, sont accordés à des projets spécifiques en rapport avec les politiques de l'UE, généralement à la suite d'une annonce publique (« appel à propositions »).  Les programmes sectoriels couvrent différents domaines : recherche & développement, éducation et formation, environnement, jeunesse, culture, santé, nouvelles technologies, etc.

Droits fondamentaux et citoyenneté

Projet AMITIE CODE

Sensibilisation aux questions d’émigration, développement et droits de l’Homme Le programme DEAR Development education and awareness raising (programme pour l’éducation et la sensibilisation aux problèmes de développement et la sensibilisation du public en Europe) Le programme européen «DEAR : Development education and awareness raising » pour la période 2007-2013 a pour objet de promouvoir le développement d'une société européenne fondée sur le respect des droits fondamentaux et des droits résultant de la citoyenneté de l'Union européenne. Dans le cadre du programme européen « DEAR 2007-2013 », la Ville de Toulouse participe au projet AMITIE CODE, dont le chef de file est la Ville de Bologne (Italie), avec laquelle Toulouse entretient des liens privilégiés à travers un jumelage.

Le projet  L’objectif du projet est de valoriser les résultats d’un projet préexistant (le projet AMITIE : « Raising Awareness on MIgrations, developmenT and human rights through local partnErships ») et de profiter des expériences de coopération en matière de développement entre les villes européennes et africaines dans le but de favoriser, à travers les échanges de pratiques : 
  • l’engagement actif de la jeunesse pour promouvoir l’égalité, les droits de l’Homme et un mode de vie favorisant le développement durable
  • le renforcement des différentes compétences (enseignants, fonctionnaires et associations de migrants) par des approches liées aux Droits de l’Homme
  • la sensibilisation des citoyens et des autorités locales sur le rôle et les résultats de la coopération en matière de développement, notamment pour l’Europe – Afrique, dans un monde interdépendant en mutation

Partenaires

  • Ville de Bologne (chef de file)
  • Ville de Toulouse
  • Ville de Riga (Lettonie)
  • Ville de Hambourg (Allemagne)
  • Ville de Reggio Emilia (Italie)
  • Ville de Loures (Portugal)
  • Centre des Etudes africaines (Lisbonne)
  • Fondation Sevilla ACOGE (Espagne)
  • ECCAR (Coalition des villes européennes contre le racisme)
  • Région Emilia Romagna (Italie)
  • Université de Bologne (Italie)
  • Centre Letton des droits de l'Homme (Letonie)
  • Fonds Andalous des Villes pour la Solidarité Internationale (Espagne)
  • ONG GVC (Italie)

Budget global

Total : 2 385 504 €

Subvention UE : 1 645 000 €

Budget Toulouse

Total : 228 800 €

Subvention UE : 157 776 €

Date : 2015-2018

 

 

Toulouse dans le projet

Il s’agit pour la Ville de Toulouse de mettre en valeur ses actions en lien avec l’Espace des Diversités et de la Laïcité, en leur donnant une visibilité sur la scène européenne et démultiplier sa capacité d’action, en tirant profit d’autres expériences. Chaque partenaire aura pour objectif de réaliser des actions innovantes, de prévoir des activités de formation en direction notamment des enseignants, des fonctionnaires territoriaux et des associations d’aide aux migrants, permettant de changer la perception sur les liens entre développement, émigration et défis mondiaux. 

En savoir plus sur AMITIE CODE

 


Projet Practicies

Programme Horizon 2020

Des Sociétés Sûres - Protéger la Liberté et la Sécurité de l'Europe et des Citoyens

Le projet 

Le projet PRACTICIES, projet européen de prévention des radicalisations violentes a été déposé sur l'appel à projet européen (SEC-06-FCT-2016) lancé par la Commission européenne au titre du Défi Sécurité (Des Sociétés Sûres - Protéger la Liberté et la Sécurité de l'Europe et des Citoyens) du programme Horizon 2020 dont la date limite était fixée au 25 août 2016. Ce projet a été retenue par la Commission Européenne le 5 janvier 2017.

Ce projet est constitué de plusieurs ateliers de travail consistant en :

  1. Inventaire des facteurs d’insécurité et de radicalisation en Europe
  2. Etiologie des processus de radicalisation
  3. Prévention et éducation civile et inclusive
  4. Inventaire des politiques publiques de prévention de la radicalisation en Europe aux niveaux nationaux et locaux avec un focus sur les pratiques exercées par les polices et les prisons
  5. Lutte contre des discours de rupture et d'autres discours et construction d’un glossaire multilingue
  6. Conception d’outils technologiques
  7. Groupe de travail des villes piloté par l'EFUS (European Forum Urban Security): Échanges entre villes, entre villes et chercheurs, évaluation et innovation dans les politiques urbaines de prévention de la radicalisation

Partenaires

Les partenaires de ce projet, outre l’Université Jean Jaurès et la Ville de Toulouse, sont en France l’Université Charles de Gaulle de Lille, l’Université Grenoble Alpes, la Métropole Nice Côte d’Azur ; le Ministère de l’Intérieur, l’Université Juan Carlos et la commune de Madrid en Espagne ; l’Université et la commune de Salzburg en Autriche ; l’Université et la Région de Calabre en Italie ; le Ministère de la justice et la commune de Amadora au Portugal ; l’Université du Pirée en Grèce, la Ville Etat de Berlin, les communes de Liège et de Schaerbeeck en Belgique, l’EFUS (European Forum Urban Security), les entreprises Vertical et Profil Technology (France), TNS Opinion et Media Actie Kureghem Stad (Belgique).

  • Budget Total : 3 389 470 euros 
  • Subvention (100%) :  3 389 470 euros
  • Subvention  de Toulouse Métropole 54 983 euros

Date : 2017-2020

 

Toulouse dans le projet

La Ville de Toulouse s'engage dans les groupes de travail 3 et 7.

Concernant le groupe de travail 3, il s’agira pour Toulouse de participer notamment aux expérimentations suivantes :

- l’action « Agora » qui propose d'instaurer un débat sur la radicalisation, la violence, les ruptures adolescentes à travers des actions concrètes (engagement citoyen, théâtre, culture) et des espaces d’échanges entre les citoyens.

- la création d'une plateforme « Digital Me » qui a pour objectif de travailler avec les jeunes et les adultes sur les identités, les valeurs, et sur des projets favorisant le vivre ensemble.

- l’action « Serious Games » qui consiste à réunir un groupe de jeunes européens afin de construire un jeu en ligne sur le principe d’un web-documentaire pour « chasser les complots ».