Faites un don pour l'orgue de la basilique Saint-Sernin
Le grand orgue de la basilique Saint-Sernin est un exemple parfait du grand art de la facture française. Un siècle après son installation, l’instrument a bénéficié d’une première restauration complète, il est entretenu depuis lors avec régularité. Il doit aujourd’hui faire l’objet d’une intervention majeure. Son état nécessite un « relevage ».  La Ville lance un appel à mécénat auprès des entreprises et des particuliers via la Fondation du Patrimoine pour cette opération.

Comment faire un don ?

En ligne :  plus simple et plus rapide !

Faites votre don en ligne, en 1 clic sur le site, sécurisé de la Fondation du patrimoine. 

Votre don ouvre droit à une réduction ! Plus d'informations 

 

Par courrier

Téléchargez le bon de souscription (pdf), une fois complété, renvoyez le  accompagné de votre règlement par chèque à l’adresse suivante :
Fondation du patrimoine Occitanie -Pyrénées
11 boulevard des Récollets
Le Belvédère - 6 B
31078 Toulouse cedex 4


Connu dans le monde entier, prisé des solistes les plus renommés, cet instrument est la voix de la basilique Saint-Sernin. Chef d’œuvre de l’art roman, la basilique Saint-Sernin a été édifiée afin d’abriter les reliques de Saturnin, évêque et martyr chrétien sous l’Empire romain. Cette église reste l’une des plus importantes de ce type en Europe, ainsi qu’une étape majeure pour les pèlerins cheminant vers Saint-Jacques de Compostelle. Elle est également réputée pour l'orgue exceptionnel qu'elle abrite en son sein.

Un orgue exceptionnel

Titulaire de l’orgue de Saint-Sernin, Michel Bouvard nous rappelle l’origine de l’instrument : « À l’instar de Stradivarius pour le violon, Aristide Cavaillé-Coll est un des plus grands facteurs d’orgues de tous les temps. Le grand orgue de Saint-Sernin est l’avant-dernier de sa production, l’aboutissement de son génie en matière d’orgue symphonique, adapté à un répertoire d’un demi-siècle, de César Franck à Olivier Messiaen ». Toutefois, au fil du temps, le goût évolue. « Durant le XXe siècle, nombre d’orgues de Cavaillé-Coll ont été transformés voire dénaturés. Celui de Saint-Sernin est demeuré quasiment intact. » L’instrument classé monument historique a bénéficié d’une restauration en 1996. « La remise à niveau appelée "relevage"  s’avère nécessaire tous les vingt ans, précise Michel Bouvard, d’abord pour dépoussiérer l’instrument mais également pour régler ou changer des pièces vieillissantes. ».

Un orgue qui doit être restauré 

Le grand orgue compte 54 jeux répartis sur trois claviers et un pédalier, exemple parfait du grand art de la facture française. Un siècle après son installation, l’instrument a bénéficié d’une première restauration complète en 1996 (le festival Toulouse Les Orgues a d’ailleurs été fondé à cette occasion). Il est entretenu depuis lors avec régularité. Cet entretien s’appelle un relevage ; il a débuté depuis le mois de novembre 2016. Il consiste d’abord à démonter les imposants tuyaux (3000 au total ! ), les dépoussiérer, mais également à régler ou changer des pièces vieillissantes. 
Cette opération représente un coût de 156 000€

appel à mécénat


Reportage au cœur de l'orgue de Saint-Sernin

Thierry Semenoux, technicien-Conseil pour les orgues protégées, explique en quoi consiste l'opération de relevage. En sa compagnie et avec Michel Bouvard, organiste, titulaire de l'orgue de Saint-Sernin, vous allez découvrir le cœur de cet instrument, un privilège rare !