Portes et fenêtres #7 Des ouvertures dans tout leur état !
Chaque mois, partons à la découverte du patrimoine toulousain avec les Archives municipales et l'Office de tourisme. En 2017, focus sur les portes et fenêtres : des ouvertures dans tous leurs états ! Ce mois-ci, l'oriel ou bow-window, une structure ancienne remise au goût du jour.

Photo ci-dessus : élévation du 6, rue Peyrolières, détail. Photo Friquart, Louise-Emmanuelle, 2017, nc Voir sur Urban-Hist

L'oriel ou bow-window, une structure ancienne remise au goût du jour

Encorbellement aménagé sur un ou plusieurs niveaux d'une façade, l’oriel ou bow-window redevient un élément architectural très prisé à partir de la fin du XIXe siècle et ce, jusque dans les années 1940. Présent au moins dès l'époque médiévale, dénommé logette ou échauguette, c’est le développement de l’architecture balnéaire et régionaliste qui redonne à cette structure ancienne une nouvelle vie où le pittoresque est le principal effet recherché. À Toulouse, l'oriel est présent dans l’architecture éclectique, de style Art nouveau ou Art déco. Cependant son plus grand succès dans la construction locale date des années 1920/1940 durant lesquelles il est décliné autant sur les immeubles que sur les maisons individuelles des faubourgs.

…offrant des matériaux variés…

Élévation antérieure du 61 bd Carnot, détail des étages et des bow-windows. Phot. Friquart, Louise-Emmanuelle ; Krispin, Laure, Région Occitanie – inventaire général / Toulouse Métropole / Ville de Toulouse, 2011, IVC31555_20113101223NUCA.


Certains architectes comme Barthélémy Guitard n’hésitent pas à jouer sur la redondance et les variations qu’offre ce type d’élément. En effet, sur l’immeuble du 61 boulevard Carnot, ce sont deux bow-windows montant sur trois niveaux qui animent la façade. Toutefois, au lieu de proposer une symétrie parfaite, le maître d’œuvre a déséquilibré légèrement son élévation en choisissant des matériaux différents pour ces structures, le métal et la pierre. `

< Élévation antérieure du 61 bd Carnot, détail des étages et des bow-windows

 

…et apportant plus de confort

Élévation antérieure du 35 rue de Metz, détail du bow-window. Phot. Friquart, Louise-Emmanuelle ; Krispin, Laure, Région Occitanie – inventaire général / Toulouse Métropole / Ville de Toulouse, 2011, IVC31555_20113100627NUCA.


Les formes des bow-windows varient également. Ils peuvent être semi-circulaires, rectangulaires ou à pans coupés comme sur l’immeuble Art nouveau du 35 rue de Metz. Cet édifice propose la forme typique de l’oriel où la partie vitrée est prépondérante. Généralement associé à la pièce principale (salon ou salle à manger) dont il prolonge l'espace intérieur, il amène un peu plus de lumière dans les logements et offre une meilleure vue sur la rue ou le jardin. 

< Élévation antérieure du 35 rue de Metz, détail du bow-window

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus