Résolution 1. Pour un projet urbain qui valorise notre patrimoine
L’histoire et la géographie ont fait de Toulouse une ville riche et unique. Epargnée par les ravages des guerres modernes, par les dégâts de la désindustrialisation, par l’intransigeance de l’hygiénisme haussmannien, par les abus du modernisme, notre ville jouit d’un patrimoine remarquablement préservé et divers. Portant les traces de toutes les époques d’un développement de plus de 2000 ans, il compose un livre d’histoire à ciel ouvert.

Qu’on lui trouve des airs toscans, espagnols ou gascons, Toulouse est une ville éminemment méridionale. Elle le doit à sa physionomie aimable de gros bourg, à son échelle urbaine restée à taille humaine, ainsi bien-sûr qu’à sa brique inimitable, cadeau de sa géologie régionale.

Quand on pense au patrimoine toulousain, on songe tout d’abord au cœur historique de Toulouse, l’ancienne cité autour des Carmes, le vieux bourg autour de Saint-Sernin, le quartier parlementaire d’autrefois, les allées et jardins qui le bordent. On pense aux hôtels particuliers nichés dans les ruelles, aux tours capitulaires enchâssées en coeur d’îlot. On pense bien sûr aux berges de la Garonne, au quartier Saint-Cyprien, aux faubourgs, au canal du Midi…

Mais, le patrimoine toulousain, ce sont aussi des noyaux villageois progressivement raccrochés à la ville, de Saint-Simon à Croix-Daurade en passant par Saint-Martin-du-Touch, Lalande, ou encore Pouvourville. Ce sont de vastes propriétés du XVIIIe siècle, résidences secondaires de Toulousains bâties à l’ouest de la Garonne, sur un territoire longtemps resté rural et isolé, bâtisses entourées de véritables parc privés.

Le patrimoine toulousain, ce sont encore, des Chalets au Busca en passant par la Côte Pavée, des quartiers pavillonnaires typiques, composés d’anciennes maisons tantôt de maître, tantôt d’ouvriers. Ce sont aussi des enfilades de petites toulousaines, de petits immeubles mitoyens, et parfois, plus ponctuellement, des bâtiments ou ensembles de maisons plus récents qui ont su se faire une place dans la vie d’un quartier et le coeur des Toulousains.


Cette grande diversité, architecturale et urbaine, fait la richesse et la spécificité de notre patrimoine bâti. Elle est un héritage à préserver et à transmettre. Quels que soient les enjeux à venir, ce patrimoine à valeur historique doit être protégé et valorisé, parce qu’il fait, tout à la fois, notre fierté, notre identité et notre rayonnement. Ce parti-pris ne saurait résumer notre projet urbain, mais il en est une des pierres angulaires, un préalable en quelque sorte.


Le patrimoine toulousain ? "Un livre d’histoire à ciel ouvert !"



Pour aller plus loin

Présentation générale du Manifeste pour un projet urbain qui affirme notre identité
Résolution 2. Pour un projet urbain qui permet notre développement
Résolution 3. Pour un projet urbain qui favorise la nature en ville
Résolution 4. Pour un projet urbain qui s'inscrit dans notre histoire
Résolution 5. Pour un projet urbain qui rapproche les habitants
Résolution 6. Pour un projet urbain qui facilite les déplacements
Résolution 7. Pour un projet urbain préparé et concerté
Résolution 8. Pour un projet urbain qui voit loin