Résolution 8. Pour un projet urbain qui voit loin
Même chargée d’histoire, même très fréquentée, une vraie ville n’est ni un parc d’attractions, ni un centre commercial à ciel ouvert, mais un espace de vie, de travail, d’échanges, de production, d’innovation. Tel est le cas de de notre agglomération, dont l’identité est très liée à la présence d’un pôle de compétitivité de rang mondial dédié à l’aéronautique, à l’espace et aux systèmes embarqués. Encore convient-il de maintenir sur le long terme les conditions de cette économie productive au coeur de notre territoire.

Pour cela, un schéma d’organisation des territoires de l’économie (SOTE) a été établi, visant à donner plus de cohérence, plus de visibilité, plus de lisibilité à nos différents pôles d’activité, en leur attribuant au besoin des thématiques dédiées. Ce document met en oeuvre d’un point de vue territorial notre schéma de développement économique, d’innovation et de rayonnement métropolitain, un plan de long terme dont les 20 programmes d’actions sont articulés autour de trois piliers fondamentaux : attractivité, qualité d’accueil et proximité.

Au-delà de cette notion d’aménagement du territoire, le projet urbain toulousain vise aussi à encourager la diversification de l’économie toulousaine. C’est ainsi que deux sites de compétitivité emblématiques sont en plein essor : l’Oncopole et Toulouse Aérospace, l’un à Langlade, sur l’ancien site d’AZF, consacré à la lutte contre le cancer et à l’innovation médicale, l’autre à Montaudran, le long de la piste d’envol des pionniers de l’Aéropostale, dédié à l’innovation aéronautique et spatiale ainsi qu’aux systèmes embarqués.

Année après année, ce volontarisme contribue à faire de notre ville une capitale économique de premier plan. Ce statut, le projet urbain toulousain l’assume pleinement en construisant un parc des expositions dont les dimensions et la modernité seront à la mesure des plus grands événements professionnels internationaux, mais également en aménageant le quartier du Grand Matabiau qui permettra d’étendre et de faire respirer notre centre-ville métropolitain.

Pour incarner cette ambition créative et décomplexée, il manquait encore à Toulouse un édifice emblématique, un monument résolument tourné vers le XXIe siècle… mais dont le patrimoine historique toulousain ne prenne pas ombrage. C’est ainsi qu’est né le projet de Tour d’Occitanie, un édifice audacieux et innovant, bien à sa place dans ce quartier en plein renouveau, apte à réconcilier le plus grand nombre avec l’architecture contemporaine.
Cette tour est entièrement financée par des partenaires privés. Les Toulousains l’adopteront d’autant mieux qu’un parc accessible agrémentera sa cime, offrant des vues inédites sur la capitale occitane. Par son originalité et son équilibre, elle offrira au visiteur un nouvel incontournable, relié à l’hypercentre par les allées Jean-Jaurès revues en ramblas. Elle symbolisera l’identité d’une ville joyeuse, créative, effervescente, fière de son histoire… et fière de la poursuivre !


Un édifice audacieux et innovant pour incarner l’ambition toulousaine 


Pour aller plus loin

Présentation générale du Manifeste pour un projet urbain qui affirme notre identité
Résolution 1. Pour un projet urbain qui valorise notre patrimoine
Résolution 2. Pour un projet urbain qui permet notre développement
Résolution 3. Pour un projet urbain qui favorise la nature en ville
Résolution 4. Pour un projet urbain qui s'inscrit dans notre histoire
Résolution 5. Pour un projet urbain qui rapproche les habitants
Résolution 6. Pour un projet urbain qui facilite les déplacements
Résolution 7. Pour un projet urbain préparé et concerté