Circulez en toute sécurité

La rue est un espace public qui se partage. Il convient donc de respecter le Code de la Route, mais également d'adopter des règles de bonne conduite, gage de sécurité pour vous et les autres usagers, au premier rang desquels les piétons.

Les comportements à éviter

En cas d'infraction à l'une des règles suivantes, les cyclistes sont passibles d'une amende.

  • Brûler les feux rouges.
    À savoir : Tourner à droite au feu rouge autorisé. Depuis le 12 janvier 2012, le Code de la Route permet aux Maires des communes d'autoriser cette pratique dans le cadre de leur pouvoir de police. Le franchissement du feu rouge par les cyclistes n'est permis qu'aux feux équipés de ce  panneau. Téléchargez la plaquette "Cyclistes, au feu rouge vous pouvez tourner à droite mais vous n'êtes pas prioritaires" (format pdf)
  • Emprunter les sens interdits
  • Emprunter les trottoirs à vélo (interdit aux cyclistes de plus de 8 ans)
  • Zigzaguer entre les voitures
  • Dépasser des voitures à l'arrêt par la droite (danger lié à l'angle mort de certains véhicules)
  • Conduire sans les mains afin de rester maître de son vélo en permanence
  • Rouler sans système d'éclairage (feu avant jaune ou blanc, feu arrière rouge, catadioptres)
  • Ne pas disposer d'avertisseur sonore
  • Accrocher son vélo au mobilier urbain, en dehors des aménagements prévus à cet effet
  • Transporter une personne autrement que sur un siège fixé au vélo. Le transport de passager est possible avec un siège (muni de repose-pieds avec courroies d'attachement et de ceinture) pour les enfants de moins de 5 ans.
  • Se faire remorquer par un autre véhicule
  • Franchir plusieurs files brusquement pour tourner, en cas de circulation dense.

Les règles de bonne conduite

En complément du respect de ces règles, l'application des principes de bonne conduite suivants garantit une bonne sécurité.

  • Je roule au pas dans les zones piétonnes
  • J'emprunte les aménagements prévus pour les cyclistes
  • Je ne roule pas trop près des véhicules en stationnement
  • Je tends le bras pour indiquer un changement de direction
  • En cas d'accident avec un véhicule, il faut remplir un constat d'accident à renvoyer à son assurance multirisque habitation. C'est l'assurance du véhicule qui doit vous indemniser même en cas de faute du cycliste (sauf faute grave et inexcusable, cause exclusive de l'accident). Pour les accidents sans véhicule, seules les assurances multirisques habitation interviennent

Les équipements obligatoires

  • des freins opérationnels à l'avant et à l'arrière
  • un éclairage blanc à l'avant et rouge à l'arrière
  • des catadioptres (dispositifs rétro réfléchissants) blancs à l'avant, rouge à l'arrière et orange sur les côtés (roues)
  • un avertisseur sonore
  • un gilet rétro réfléchissant la nuit (ou tout le temps hors agglomération).

Les équipements conseillés

  • un casque (réduit de 85 % les risques de traumatisme crânien),
  • un antivol en « U » (accrochant au moins 1 roue + le cadre à un support fixe),
  • une trousse de réparation élémentaire (rustine, colle, démonte pneu, ou chambre à air de remplacement et pompe)
  • un écarteur de danger (1m en ville, 1m 50 à la campagne) pour inciter les automobilistes à respecter les distances de sécurité lorsqu'ils me doublent
  • la gravure du cadre du vélo avec inscription sur un fichier national (proposé notamment à la Maison du Vélo pour 8 € pour les non-adhérents et 5 € pour les adhérents) permettant de vous contacter si votre vélo volé est retrouvé.