Présentation du quartier Les Chalets - Bayard - Belfort - Saint-Aubin - Dupuy

Découvrez la présentation du quartier Les Chalets - Bayard - Belfort - Saint-Aubin - Dupuy.

Le quartier 1.3 Chalets - Bayard - Belfort - Saint-Aubin - Dupuy est un quartier de centre-ville, combinant des caractéristiques résidentielles, économiques et commerciales.

Les Chalets

Le quartier des chalets s’étend de la porte de Matabiau à celle d’Arnaud Bernard.  À quelques minutes à pied de l’hyper centre, « les Chalets » offre une tranquillité et un charme sans égal. Les maisons toulousaines, les habitations bourgeoises et les nombreux hôtels particuliers apportent aux rues un caractère unique. La rue de la Concorde en est l’axe principal. C’est dans cette dernière que se trouvent le célèbre café de la Concorde, ainsi que divers restaurants et cafés. 
Autrefois faubourg Arnaud-Bernard, c’est avec la construction de la gare Matabiau à la fin du XIXe siècle que le quartier se développe.  Au temps de la Seconde guerre mondiale, plusieurs actes de résistance y eurent lieu. 

Le saviez-vous ?
Au XIXe siècle, la rue de la Concorde s'appelait « rue de la Poudrière » car elle desservait un magasin à poudre. Autour des années 1885, les habitants, inquiets du danger que représentait cette industrie, réclamèrent son déménagement. Ils firent circuler une pétition accusant le terme « poudrière » d’avoir « une allure de guerre et de destruction ». Suite à cela, la poudrière fut déplacée et la rue, pour laquelle on réclamait les noms de « rue de la paix » ou de « la concorde », adopta ce dernier nom. 

Bayard

Le quartier Bayard, aussi appelé « quartier Matabiau », est lié à la gare. C’est un secteur cosmopolite et multiculturel. De nombreux aménagements en cours de réalisation vont venir améliorer le confort des habitants du quartier. Parmi ces derniers, le réaménagement de la gare et l’aménagement d’un pôle de transport multimodal.
Le quartier est à proximité direct du cœur toulousain. 
C’est au XIXe siècle, avec l’apparition des chemins de fer que le quartier est dynamisé. À la création de la gare en 1856, la rue Bayard est élargie. De même, de nombreux hôtels de gares apparaissent, ainsi que des bureaux d’entreprises et plusieurs industries. 

Le saviez-vous ?
« Matabiau » vient de l’Occitan  « mata buòu » ( : tuer le bœuf ). D’après la légende, c’est ici qu’aurait été tué le taureau responsable de la mort de Saturnin (évêque de la ville) en 250.  

Belfort

Attenant aux futures ramblas-jardin des allées Jean-Jaurès, à la fois proche des transports, de la médiathèque José Cabanis et de l’hyper centre, il est idéalement situé. 

Le saviez-vous ?
Un des facteurs majeurs de la dynamisation du quartier à la fin du XXème siècle fut une boulangerie. La boulangerie des Frères Vanelli, créée au tournant des années 1980, était ouverte 7j/7 et 24h/24. Nombreux furent les jeunes étudiants, les travailleurs commençant tôt ou finissant tard, les artistes et sportifs, les marginaux, … qui s’y rendirent. 

Saint-Aubin

Le quartier Saint-Aubin s’étend jusqu’à l’est du centre historique, autour de la rue de la Colombette et de l’église massive de Saint-Aubin. Son célèbre marché est un lieu de convivialité et de partage qui rassemble plusieurs centaines de visiteurs chaque dimanche. Situé à proximité du Théâtre de la Cité et de la Halle aux grains, ce quartier calme est un lieu privilégié de culture. 
L’emblématique église Saint-Aubin n’est pas si ancienne. Sa première pierre fut posée en 1847. Elle fut construite sur les vestiges d’un cimetière créé suite aux épidémies de peste ainsi que sur les vestiges d’édifices religieux des augustins. Tous deux sont contemporains du XIIIème siècle. 
Inaugurée en 1858, sa construction ne sera finalement jamais achevée.

Le saviez-vous ? 
Saint-Aubin est en quelque sorte le Montmartre de Toulouse. En effet, la rue de la Colombette fait partie des 44 « communes libres » de France afin de conserver son patrimoine architectural et ses traditions.

Dupuy

Ce quartier s’étend autour de la place Dupuy  et est limité par le canal du Midi, les allées François Verdier, le jardin du Grand Rond et l’église Saint-Aubin.   
La place Dupuy est le cœur du quartier. Vivante, conviviale et chaleureuse, les terrasses de ses cafés sont bondées, en été comme en hiver. Malgré cette abondance en journée, la place devient un endroit très calme le soir.
Depuis 1871, la halle aux grains trône en arrière-plan de la place. Comme son nom l’indique, elle est, jusqu’en 1940, un marché couvert de céréales. Sous l’impulsion de la mairie, elle devient palais des sports en 1952. C’est au tournant des années 2000 qu’elle épouse la fonction qu’on lui connaît aujourd’hui encore : elle devient la salle de l’Orchestre du Capitole.

Le saviez-vous ? 
La statue qui domine la place est une représentation de Dame Tholose, déesse allégorique de la ville de Toulouse. Construite en 1550 par Jean Rancy, elle trônait au sommet du donjon du Capitole jusqu’en 1832. À cette date, elle est déplacée par Eugène Viollet-le-Duc au centre de la place Dupuy et devient symbole de victoires napoléoniennes, à la mémoire de l’héroïsme de Dominique Martin Dupuy. Finalement, la statue originale est placée au musé des Augustins en 2005 et est remplacée sur place par une moulure.


L'équipe secteur

Elle définit, organise, met en œuvre et anime les processus de participation des Toulousains (réunions publiques, groupes de travail) et coordonne les projets de quartier. Elle assure l’interface entre les maires de quartier, les associations/habitants et les services partenaires sur les problématiques du quotidien et sur les projets.

Cette équipe comprend des agents territoriaux dont :

Un chargé de secteur qui pilote les projets de quartier, la participation et les réponses de proximité. Il est également responsable de l’équipe  secteur.

Des référents de quartier qui traitent les demandes de proximité. Ils sont les interlocuteurs des services et contribuent à la participation sur le territoire.

Le chargé d'accueil assure l'accueil des usagers et facilite leurs démarches. Il informe, oriente et assure des prestations de service public de proximité.

Un secrétaire qui assiste l’équipe de secteur dans les missions administratives et participe à l’organisation, au suivi des instances de démocratie locale.

Le logisticien assure la sécurité et le bon fonctionnement du bâtiment et de ses équipements.

Coordonnées

Téléphone : 05 67 73 83 50
Vous pouvez la contacter par courriel.

Pour être informé(e) sur la vie de votre quartier, connaître les temps de rencontre avec votre maire de quartier, participer aux actions de concertation et être invité(e) aux réunions publiques, Inscrivez-vous !


Documents à télécharger

(format.pdf)

Indicateurs de quartier

Plan du quartier 


Documents à télécharger 

Format .pdf 

Indicateurs de quartier 

Plan du quartier