Soutien à Nasrin Sotoudeh, avocate iranienne emprisonnée à Téhéran
Toulouse, s’associant à l’Ordre des avocats de Toulouse, rejoint le mouvement national et international d’appel à la libération de l’avocate iranienne Nasrin Sotoudeh, emprisonnée à la prison d’Evin à Téhéran pour motifs politiques. 

Nasrin Sotoudeh, cette défenseuse des droits de l’Homme en Iran, et en particulier des droits des femmes, est lauréate 2012 du Prix Sakharov décerné par le Parlement européen. En France, Nasrin Sotoudeh a été associée par le président de la République, Emmanuel Macron, au Conseil consultatif pour l'égalité femmes-hommes du G7.

De 2010 à 2013, elle a fait l’objet d’un premier emprisonnement après avoir défendu des opposants arrêtés lors de manifestations en 2009. En 2019, elle a été condamnée à plusieurs peines d’emprisonnement pour un total de 33 ans de prison et à 148 coups de fouet, pour avoir notamment accepté de défendre les femmes refusant le port du voile sur l’espace public en République Islamique.

Emprisonnée depuis plus de deux ans, elle a entrepris une grève de la faim le 11 août dernier. Après 46 jours, elle a du être hospitalisée. Elle a entamé cette action afin de protester contre le sort des prisonniers politiques en Iran et obtenir leur libération en raison de la pandémie de la Covid-19, comme ont pu en bénéficier les détenus de droit commun.

Toulouse manifeste son soutien plein et entier à l’avocate militante, symbole du mouvement iranien pour la défense des libertés fondamentales et des droits des femmes.