Urgence Liban : Toulouse mobilisée

Toulouse et Toulouse Métropole se sont mobilisées pour répondre à l'urgence de la situation au Liban après l’explosion survenue le 4 août 2020 au port de Beyrouth.

Photo by P. Pigeyre / master film © Airbus 2020

L’explosion survenue le 4 août à Beyrouth a eu un écho spécial pour Toulouse : le nitrate d’ammonium est aussi à l'origine de l'explosion du site AZF en septembre 2001.
 La mobilisation des acteurs du territoire, réunis au sein du Comité de coordination Europe et International, a permis de rassembler en peu de temps d’importants moyens matériels et financiers, acheminés par un vol de la Fondation Airbus, le vendredi 11 septembre : au total ce sont près de 50m3 et 3 tonnes de matériel collectés dans les services municipaux (mobilier, informatique, matériel scolaire…) et de produits de première nécessité (denrées alimentaires non périssables) qui ont été envoyés.

Subventions en plus

Le jeudi 8 octobre, le conseil municipal a voté une subvention exceptionnelle de 11 365 € au Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse (C.H.U) pour l’envoi de médicaments à l’hôpital Saint-Georges à Beyrouth, détruit à 70 %. Le CHU de Toulouse coopère avec cet hopital depuis 2018
La Mairie a voté une subvention de 5 000 € pour l’association "Les Amis du Liban - Toulouse", créée en 2015. Les représentants de cette association bénéficient d'un réseau dans la capitale libanaise pour d'accompagner les actions de solidarité au plus près sur le terrain.

Accès à l'eau potable

De son côté, Toulouse Métropole a activé le dispositif Oudin pour des actions sur l’accès à l'eau potable, à l'hygiène et l'assainissement. Une aide d’urgence de 20 000 €  a été accordée à l’Organisation non gouvernementale ACTED, afin de réhabiliter les maisons endommagées et plus particulièrement réparer les connexions d’eau.