Le Busca vous livre un secret

Sur une idée de l’association des riverains de la prison Saint-Michel et du Busca, trois panneaux ont été installés par la Mairie et invitent les passants à la découverte de l’histoire de leur quartier. Une surprise les attend !

A partir du XIXe siècle, le quartier du Busca accueille de nombreuses entreprises. Ainsi, s’installent des ateliers de constructions métalliques, de marbrerie, un atelier de greffage de la vigne, quatre usines de chaussure… et un élevage de perruches ondulées !

 

Les perruches ondulées, vertes ou jaunes sont plus connues sous le nom d’inséparables ! 
 

De 1881 à 1950, les frères Bastide, René et Philippe, élèvent ces volatiles sur quatre sites d'acclimatation, d'élevage et de reproduction dans le quartier du Busca.

Les terrains et bâtiments de l’"Institut ornithologique" appelé aussi jardin d’acclimatation, couvrent une superficie de plus d’un hectare.

 

 

60 000 oiseaux

« Les volières colossales qui entourent les pelouses sont couronnées d'un treillage spécial, indispensable contre les oiseaux de proie, alléchés par le gazouillis des  60 000 oiseaux », raconte Charles Marion, le président de l'association des riverains de la prison Saint-Michel et du Busca.

L’un de ses sites avait élu domicile dans l'actuelle cour de la cantine de l'école élémentaire Jean-Jaurès.

Les frères Bastide exportent les perruches dans toute l’Europe et notamment en Angleterre comme animal de compagnie.

Dans les années 1920, René poursuit l'élevage mais installe une nouvelle activité de pisciculture au lieu-dit Fonrose, 101 chemin du Mirail. Cette activité lui rapporta de nombreuses médailles dans les concours agricoles toulousains entre 1929 et 1939.
Philippe, quant à lui, monte à la fin du XIXe siècle un atelier de greffage de vignes américaines pour remplacer les ceps français victimes du phylloxéra. Cet atelier employait une centaine de personnes au 32 rue St Luc au Busca.


Envie d'en savoir plus sur l’élevage des frères Bastide ?

Consultez  le site de l'association des riverains de la prison Saint-Michel et du Busca.

Pour connaître l’histoire du quartier, découvrez les 3 panneaux :  

  • place du Busca : l'histoire de la place et des bâtiments  
  • mur de l’école élémentaire Jean-Jaurès : les activités du quartier et leurs évolutions au fil des siècles
  • n°3 rue des 36 ponts  : la géographie du quartier et son évolution urbanistique

Pour aller plus loin

Découvrez de nombreuses informations sur le quartier sur le site de l'association