Un plan de lutte contre la précarité

Prévenir la précarité engendrée par la crise sanitaire, c’est l’objectif de la mairie de Toulouse et Toulouse Métropole qui ont annoncé, lundi 8 juin, un plan de soutien de 17,5 millions d’euros.

La crise sanitaire, en entrainant une crise de l’emploi, met en évidence une accentuation des inégalités sociales et un risque de précarité pour les familles fragiles. Pour faire face, la Mairie de Toulouse et Toulouse Métropole prévoient des mesures à hauteur de 17,5 millions d’euros, en parallèle du plan de relance économique. Les points à retenir.

  • 9 millions d’euros pour les associations
    Avec cette enveloppe, l’idée est de soutenir les acteurs associatifs en difficulté et le développement de projets solidaires. Les aides concernent tous les domaines sauf la culture et le sport d’élite qui font l’objet de mesures spécifiques dans le cadre du plan de relance pour l’emploi.
  • 2,7 millions en faveur du logement
    En mobilisant le Fonds de solidarité logement (FSL), Toulouse Métropole entend permettre aux familles les plus fragilisées de garder ou trouver un logement. Les actions : des aides pour payer son loyer ou sa caution, résorber les impayés et éviter les expulsions, payer ses factures d’énergie, etc.
  • 1,1 million d’aide à l’alimentation
    L’objectif est d’impulser un nouveau système d’aide alimentaire pour les ménages en difficulté. Au centre du dispositif, la structuration d’un réseau alimentaire solidaire à partir de la Banque alimentaire installée au Grand Marché, qui irriguerait un réseau associatif (épiceries solidaires, etc). Il s’agit également de distribuer des produits alimentaires à ceux qui peuvent les cuisiner et réserver des plats préparés à ceux qui n’ont pas de logement et de développer les potagers partagés en pied d’immeuble social.
  • 4,3 millions pour l’emploi et l’insertion
    Face au risque d’augmentation du chômage, la Métropole renforce le Plan local pour l’insertion et l’emploi (Plie) de façon à accompagner plus de demandeurs d’emploi. Parmi les actions du Plie, la lutte contre la fracture numérique, l’aide à la mobilité, des actions de formation-tremplin vers l’emploi et l’aide à la création d’emplois dans l’économie sociale et solidaire et le secteur agricole. À noter également, parmi les autres mesures, un renforcement des clauses sociales dans les marchés publics, pour faciliter l’insertion par l’activité économique.
  • 315 000 euros pour les familles et les jeunes en difficulté
    Au-delà des aides matérielles, Toulouse Métropole renforce son soutien aux familles éprouvées par le confinement en mobilisant le Fonds d’aide aux jeunes (FAJ) pour aider les jeunes en insertion à obtenir le permis de conduire et en soutenant les associations d’aide à la santé psychique dans les familles. La collectivité va lancer également, avec l’Etat et la CAF, l’appel à projets « Le Bel été » pour développer des activités dans les 16 quartiers prioritaires de la Métropole cet été.

Pour en savoir plus

Découvrez le plan de relance pour l'emploi de Toulouse Métropole 


Informations auprès de la maison des solidarités de votre quartier gérée par le conseil départemental de la Haute Garonne ou du Centre communal d’action sociale.