Situation des personnes sans-abri

Depuis les premiers jours de la crise sanitaire lié au Coronavirus, la mairie de Toulouse en lien avec les services de l'État, via la Préfecture de la Haute-Garonne, avait pris des dispositions pour renforcer la prise en charge des personnes sans-abri.

Espace Social du Grand Ramier

Sur décision de l'État, la trêve hivernale est maintenue jusqu'au 10 juillet 2020. L'Espace Social du Grand Ramier qui accueille les Toulousains en grande précarité (sans ressources ou bénéficiaires des minima sociaux) continue à fonctionner tout en respectant les règles de non regroupement des personnes : des kits de repas à emporter sont distribués, chaque jour, pour le midi et le soir.

Dispositifs renforcés

Dans le cadre du dispositif d'accueil d'hivernal, les mises à disposition de l'ancien EPHAD situé Faubourg Bonnefoy pour 70 femmes seules ou avec enfants est prolongée. Ce lieu d'accueil est ouvert en journée, dispose d'un service de livraison de plateaux-repas et favorise, par leur encadrement de bénévoles ou d’agents municipaux, le respect des normes de distance sociale. Le gymnase du Cosec dans le quartier Reynerie pour des mises à l’abri, avec une capacité de 104 places a fermé.

Le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) de Toulouse a élargi les horaires du centre d'hébergement Antipoul -9 rue d'Antipoul- qui peut accueillir 120 personnes : il fonctionne jour et  nuit.

Les centres d'hébergement, gérés par les associations, sont ouverts 24 heures sur 24h. En lien avec l'État, l'ensemble de ces ouvertures essaie de compenser les fermetures des accueils de jour associatifs ; fermetures contraintes par la crise sanitaire.

Depuis le début de la crise sanitaire, l’État a renforcé ses capacités d'hébergement en faveur des personnes sans abri en créant 455 nouvelles places d'hébergement :

  • 175 places exceptionnelles d'hébergement créées (Hôtel Ibis – UCRM + centre d'hébergement d'Auzeville – France Horizon) ,
  • 250 nouvelles places de mise à l'abri à l'hôtel (1800 personnes actuellement hébergées à l'hôtel Etat) ,
  • 30 places exceptionnelles en habitat alternatif pour les grands précaires (campings et mobilhome).

Lieux d'accueil pour personnes présentant des symptômes

Si les  personnes sans-abri  sont testées positives au Covid-19 et si leur état ne nécessite pas une hospitalisation, elles sont prises en charge dans un centre spécialisé géré par la Croix Rouge. Ce centre a une capacité de 30 places.

Maraudes

Le CCAS avec l’équipe mobile sociale maintient ses maraudes : les messages de précaution y ont été démultipliés lors du passage des bénévoles et professionnels et les gestes barrières rappelés (au moyen d’affiches traduites en 25 langues).
Côté Préfecture, 2 maraudes sanitaires ont été créées.
Médecins du monde poursuit de son côté ses maraudes auprès des personnes les plus précaires.

Le 115

Ce numéro d'urgence gratuit, service d’écoute, d’information, d’orientation pour les besoins de première nécessité et d’accès aux droits, poursuit son activité de régulation et d'orientation des personnes vulnérables.

Accès à l'eau potable

Douches. Depuis le samedi 11 avril, les 9 douches municipales de Bonnefoy, situées 13, rue du Docteur Paul-Pujos, sont ouvertes gratuitement du mardi au samedi de 9h à 16h. L'espace social du Grand Ramier propose toujours douches et laverie, du lundi au vendredi de 8h à 12h.

Carte bornes fontaines. Retrouvez la carte des bornes fontaines ouvertes pendant la crise sanitaire.

Sanisettes. Suite à la réouverture des 17 premières sanisettes le 30 avril, l’ensemble des autres est progressivement en cours de réouverture depuis le lundi 11 mai.


Dispositions prises par la Préfecture

La Préfecture de la Haute-Garonne fait le point régulièrement sur la situation des personnes sans-abri. Un premier hôtel avait ouvert le 24 mars. Les personnes y étaient orientées via le 115. Une livraison de plateau-repas y était assurée pour garantir les meilleures conditions d’accueil des premiers sans-abri, dès leur entrée dans l'hôtel. La Préfecture souligne que l’action des associations de sécurité civile s’organise, chaque jour autour de la Croix-Rouge française pour répondre aux besoins des associations, structures d’hébergement et collectivités territoriales pour l’accueil et l’hébergement des plus vulnérables.
Plus d'informations sur le site de la Préfecture.