Groupe génération.s, socialisme et écologie

Tribune parue dans le magazine municipal à Toulouse n°70, février 2020.

Esplanade Jean-Jaurès : symbole d’un loupé

Il ne suffira pas de prendre l’accent espagnol pour dire «Ramblas» pour qu’animation et convivialité envahissent les nouvelles allées Jean-Jaurès. Par deux fois déjà, l’appel à projets pour les animer a été infructueux. Malgré une communication intensive, c’est la construction d’un parking de 400 places, pour le compte de la société Indigo, qui a guidé le projet. Avec ce parking, on favorise l’utilisation de la voiture en ville! Et ce ne sont pas les quelques arbres plantés qui absorberont les particules fines dégagées par les milliers de voitures. À peine inaugurée que déjà apparait, sur cette esplanade, la difficile cohabitation des usages (piétons, vélos…) que ce nouvel aménagement aurait dû faciliter. Encore une fois, la municipalité se livre à un urbanisme d’opportunisme où les promoteurs règnent en maîtres sans que jamais l’aménagement de l’espace public ne soit le premier guide.


I.Hardy (Présidente), P.Cohen, C.Touchefeu, V.de Comarmond.
05 31 22 95 31

 

article-update-date 03/02/2020