"Summer wars" pour une séance de ciné en plein air
Vendredi 8 juin 2018, Benoit Guilhaumon, habitant du quartier Casselardit a organisé avec un groupe de bénévoles une séance de cinéma en plein air. Un événement fédérateur financé dans le cadre du dispositif "Agir dans mon quartier".

« À proximité de mon domicile et de l'école des gais pinsons, se trouve la place Baudin, raconte Benoit Guilhaumon. C'est une place bien dégagée, avec un côté particulièrement adapté pour accueillir… un écran de cinéma ! Je garde des souvenirs agréables de séances de cinéma en plein air et j'ai eu envie d'organiser ce rendez-vous pour mon quartier ».

La passion du 35 mm

« Dans un premier temps, poursuit-il, j'ai contacté la cinémathèque de Toulouse qui a son tour m'a conseillé de m'adresser à l’association  "la mangeuse de pelloch",qui regroupe des passionnés de 35 mm. Le choix de ce type de format permet un lien concret à la technique de projection et le bruit du projecteur évoque de bons souvenirs. Les films sont choisis pour plaire à chaque génération et nous essayons de faire découvrir des films peu connus ». 

Des financements "Agir dans mon quartier"

Et d'ajouter : « la première séance a eu lieu en juin 2014 grâce au dispositif "Agir dans mon quartier". Et désormais chaque année, grâce à cette aide financière, nous offrons une séance aux habitants qui attendent avec impatience la projection. Les compléments financiers sont apportés par le comité de quartier Fontaines-Garonne et le Cercle Laïque Casselardit. L’organisation est assurée par les bénévoles de ces associations et la mairie nous fournit les chaises.  Environ 300 personnes y participent  : c'est un événement fédérateur où se créent des échanges. En attendant le film, les spectateurs discutent autour de la dégustation de pop corn et après la projection ils restent pour échanger ».


La projection 2018 a eu lieu vendredi  8 juinà 21h30 place Baudin. C'est le film d'animation Summer wars qui est au programme, réalisé par le Japonais Mamoru Hosoda et sorti en 2010. 


Dispositif "Agir dans mon quartier" 

Ce Fonds d'Initiative et de Participation des Habitants est une aide financière visant à favoriser les actions de proximité et de solidarité, ainsi qu'à faciliter l'entraide entre les habitants de certains quartiers de la ville de Toulouse. + d'infos


"Agir dans mon quartier" est le nouveau nom du Fonds d'Initiative et de Participation des Habitants, aide financière visant à favoriser les actions de proximité et de solidarité, ainsi qu'à faciliter l'entraide entre les habitants de certains quartiers de la ville de Toulouse. Découvrez comment candidater en cliquant ici.

 


Fatiha et Nacer, engagés au quotidien dans leur quartier

Depuis 2009, date de leur arrivée dans le quartier Beauregard, Fatiha Behili et son compagnon, Nacer Zaouche s'investissent sur le terrain. En mars dernier, ils ont préparé 120 repas pour des personnes en précarité dans le cadre du dispositif Agir dans mon quartier.

 

 

Fatiha Behili et son compagnon, Nacer Zaouche habitent dans une résidence du quartier Beauregard depuis 2009. Impliqués depuis leur arrivée, ils répondent présents aux activités proposées notamment par l' association ASSQOT (animation sociale et solidaire des quartiers ouest toulousain). Mais ils sont également forces de proposition. Membre du conseil de quartier, Fatiha a toujours des idées originales pour faire plaisir aux autres et créer des liens.

 

120 repas chauds : 25 kg de semoule, 45 kg de viande

 

portrait de Fatiha Behili et Nacer ZaoucheAinsi, Fatiha et Nacer s'impliquent dans les jardins partagés, organisent la fête des voisins et en mars dernier, Fatiha a réalisé son rêve : offrir un repas chaud aux personnes en précarité ! Son idée a été retenue dans le cadre du dispositif "Agir dans mon  quartier", et, elle a pu bénficier d'une aide finanicère.

 

Elle a ainsi préparé un couscous dans les cuisines du lycée hôtelier avec l'aide du chef cuisinier, des élèves du lycée et de son compagnon. Toutes les bonnes volontés étaient en effet les bienvenues car ils ont cuisiné  25 kg de semoule, 8 kg carottes

8 kg de courgettes, 10 kg d'oignons, 45 kg de viande ! 

Les 120 barquettes réparées ont été distribuées par les services de la Protection Civile et le centre social Polygone auprès des personnes concernées. À suivre pour un prochain projet !

 


Dispositif "Agir dans mon quartier" 

 

"Agir dans mon quartier" est le nouveau nom du Fonds d'Initiative et de Participation des Habitants, aide financière visant à favoriser les actions de proximité et de solidarité, ainsi qu'à faciliter l'entraide entre les habitants de certains quartiers de la ville de Toulouse. Découvrez comment candidater en cliquant ici.

 


Une première pour le Polygone

"Agir dans mon quartier", nouveau nom du Fonds d'Initiative et de Participation des Habitants (FIPH),  est maintenant ouvert aux habitants du quartier Polygone. Un premier projet a été financé au mois de juillet 2013.

C'est l'équipe du Centre social qui a fait, auprès de ses usagers, la promotion d' « Agir dans mon quartier » nouveau nom du Fonds d'Initiative et de Participation des Habitants (FIPH), informant sur l'arrivée du dispositif dans le quartier et incitant les habitants à s'en saisir. Deux résidentes de la cité, Rolande Alingrin et Sandrine Pagès, ont relevé le défi avec comme ambition de créer un événement apte à réunir des personnes qui se croisent habituellement sans se connaître.

Un événement au pied des immeubles

Leur ambition était de donner corps à un esprit village que la cité du Polygone devrait permettre, avec ses espaces collectifs au centre des immeubles. Pour que des gens qui se croisent tous les jours aient un prétexte à s'arrêter pour discuter et faire connaissance, il fallait un événement au pied des immeubles, qui suscite la curiosité et permette l'échange. Rolande et Sandrine ont donc choisi d'organiser une partie de pétanque entre voisins, avec des lots à gagner et un pot à partager. Elles ont réunis des devis auprès de commerçants du quartier pour demander au comité de gestion du FIPH de financer l'achat des lots et de quoi offrir quelque chose à boire et à manger, aux participants comme aux spectateurs. Après avoir obtenu le financement demandé, elle ont ensuite assuré la communication auprès des habitants, jusqu'à réunir 18 inscrits.

Du « vivre ensemble » au « faire ensemble »

Le jour J, avec les concurrents, leurs familles ou amis, les gens de passage qui se sont arrêté pour regarder, c'est une bonne soixantaine de personnes (hommes et femmes, jeunes et moins jeunes) qui ont participé, regardé, encouragé, commenté.  En rassemblant cette petite foule, l'événement a montré que les espaces communs de la résidence pouvaient être investis par les habitants et que leur usage pouvait s'inventer. Les participants, ravis, espèrent une revanche l'année prochaine. Sandrine et Rolande, elles, souhaitent surtout avoir transmis une envie de faire, avoir ouvert la voie à d'autres projets portés par d'autres habitants. Des liens durables se sont d'ailleurs créés entre certains participants à cette journée, qui restent en contact, participent ensemble à des sorties du Centre social, réfléchissent à d'autres événements à venir.

Pour aller plus loin

"Agir dans mon quartier" est le nouveau nom du Fonds d'Initiative et de Participation des Habitants, aide financière visant à favoriser les actions de proximité et de solidarité, ainsi qu'à faciliter l'entraide entre les habitants de certains quartiers de la ville de Toulouse . Infos pratiques en cliquant ici.

article-update-date 19/09/2013

Reportage. Mon quartier est magique

Agé de 16 ans, un résident du quartier Papus souhaitait faire partager sa passion pour la magie. C'est chose faite grâce au dispositif « Agir dans mon quartier – nouveau nom du Fonds FIPH ».

Darcy Contesse a appris à onze ans son premier tour de magie. Cinq ans plus tard, il en connaît assez pour vouloir diffuser son art auprès des enfants du secteur Bagatelle – Faourette. Mais détenir un savoir-faire ne suffit pas ; pour donner à voir et pour enseigner, il faut aussi disposer d'un matériel parfois coûteux. Pour avoir les moyens de ses ambitions, le jeune illusionniste a donc sollicité un coup de pouce financier.

Spectacles et formation

Au mois d'avril 2012, Darcy Contesse a défendu, devant le comité de gestion d' « Agir dans mon quartier », le projet qu'il avait monté avec l'aide de l'association « Sports et loisirs ».  Parce qu'il a su convaincre, il est aujourd'hui en mesure d'apprendre à ses élèves à couper quelqu'un en deux sans douleur et à le recoller sans séquelles apparentes !
Notre magicien projette de faire de sa passion un métier. Et si il poursuit aujourd'hui des études classiques dans le domaine du commerce, il a aussi, grâce au soutien  du Fonds « Agir dans mon quartier », , la possibilité de proposer des spectacles aux écoles ou aux centres de loisirs. Il dispense également des cours hebdomadaires, pour le moment à un groupe d'enfants âgés de 9 à 13 ans, avec des techniques variées qui vont des tours de cartes à la « grande illusion » en passant par les classiques de la « magie visuelle » qui fait apparaître et disparaître balles et foulards. Dans ses cours, on apprend des techniques, bien sûr, mais aussi à respecter la nature secrète de la magie. On apprend aussi la modestie en étant tour à tour le talentueux magicien et le modeste assistant.

Un engagement fort

Accompagné par une association et soutenu financièrement par « Agir dans mon quartier », Darcy Contesse a développé en montant et en défendant son dossier un goût pour l'engagement dans des projets collectifs. Il est devenu un des animateurs de l'association et un participant assidu des réunions du comité de gestion qui attribue les aides du FIPH dans son quartier. C'est pour lui une façon de rendre à la collectivité une part du soutien qu'elle lui a apporté.
 


Pour aller plus loin

"Agir dans mon quartier" est le nouveau nom du Fonds d'Initiative et de Participation des Habitants, aide financière visant à favoriser les actions de proximité et de solidarité, ainsi qu'à faciliter l'entraide entre les habitants de certains quartiers de la ville de Toulouse . Infos pratiques en cliquant ici.
article-update-date 19/07/2013