L'accueil jeune de Bourbaki, c'est super !

A Bourbaki, les jeunes apprennent à devenir autonomes. Impliqués dans la vie du quartier, ils allient avec bonheur activités de loisirs, actions de formation et opérations de solidarité.

Une quarantaine de jeunes de 11 à 17 ans fréquentent  la structure "accueil jeunes" de Bourbaki, place Stéphane Hessel, tout au long de l'année, durant les vacances scolaires et sur le temps péri-scolaire. 

Ils sont unanimes : « C'est super ! On retrouve les potes, on est accompagné dans nos démarches et on découvre plein de choses ! » Sarah, Naomie, Nadia et Estel ont en une phrase résumé trois missions principales des accueils jeunes de la mairie de Toulouse. L'un des animateurs de l'accueil jeune, Félix nous donne quelques précisions: 

Un large éventail d'activités

« C'est un large éventail d'activités que nous proposons, explique-t-il. Chaque activité est un outil pour intéresser les jeunes, établir des liens de confiance, les aider à devenir autonomes et leur transmettre les règles et les valeurs de la  vie en société. Cette année, poursuit Félix, nous avons choisi le thème de la nature et du sport. Nous allions ainsi activités de loisirs et actions éco-citoyennes. Tout en s'amusant , les jeunes apprennent à aimer et respecter l'environnement. Cet été c'est à Biarritz qu'ils effectueront un séjour, partageant leurs journées en  activités sportives (surf, natation) et nettoyage de la plage.»

Un accompagnement au quotidien

jeunes de l'accueil Bourbaki

«À travers ces activités, les jeunes racontent  posent des questions, parlent de leur problématique. C'est ainsi que nous pouvons détecter leur besoin et ensuite les orienter vers des partenaires ou des services municipaux pour leur apporter des réponses. Cela va de l'aide au devoir à des conseils en orientation, en passant par un accompagnement vers les démarches administratives, la réalisation d'un CV. Actuellement, certains sont en train de passer le permis de conduire ou le BAFA. »

L'aide de la Mairie

« La Mairie apporte une participation financière pour les séjours, les activités et, associée avec d'autres dispositifs elle aide au permis de conduire ou au BAFA. En contrepartie les jeunes s'engagent sur des chantiers. Ils sont heureux d'apporter leur aide. Ainsi à Noël, ce sont des emballages cadeaux qu'ils ont réalisés avec le Secours Populaire, ou des décorations pour un festival. Récemment, ils ont peint des parties communes  dans le quartier

Le témoignage d'Estel

«J'étais en train de peindre, raconte Estel tout sourire, quand une mamie du quartier m'a proposé son aide ». Une reconnaissance pour lui et ses amis qui les encourage à poursuivre leur action dans le quartier et pour les habitants.

« On a besoin de nous on y va ! » conclut Félix avec un grand sourire.