Le graffeur CEET dans les écoles du quartier
Le graffeur CEET a rencontré les enfants des écoles élémentaires du quartier Saint-Michel - Le Busca - Empalot - Saint-Agne. À travers des ateliers créatifs, il leur permet de découvrir l'art du graffiti.

La mairie de Toulouse a choisi l'artiste international CEET pour réaliser une fresque sur un mur du 18 rue de Menton dans le quartier d’Empalot.

Dans le cadre de cette action, l'artiste a rencontré les élèves de 5 écoles élémentaires du quartier afin de leur faire découvrir cette technique. Un projet qui s’inscrit dans l’édition 2019 du festival d’art urbain Rose béton.

Les écoles participantes :

  • École élémentaire André Daste CM1/CM2
  • Ecole primaire Calas Dupont CE2/CM1/CM2 
  • Ecole élémentaire Jean Jaurès CM2
  • Ecole élémentaire Ricardie 3  CM 2 
  • Ecole élémentaire Léo Lagrange CM1/CM2

Une première rencontre avec l'artiste

Après une  rencontre avec l’artiste, face au mur où il a esquissé l'ébauche de cette future fresque (18, rue de Menton), les élèves ont été réunis. L'artiste leur a expliqué son travail, sa démarche de création, présenté ses œuvres et ses lieux d’intervention et introduit le projet qu'ils allaient mener ensemble. À l'issue de ce premier échange, deux autres ateliers ont été organisés dans chaque classe. Ce furent des temps de création et de production des élèves 

La rencontre avec l'école Calas-Dupont

Toulouse. fr a rencontré  la classe d'Arnaud Saint-Aubert, de l’école Calas-Dupont.

Tous les enfants sont ravis.... et  à l’unanimité ! Les conseils de CEET ont porté leurs fruits et chaque enfant a réalisé "sa" bombe décorée. Aucune n’est identique, offrant une farandole de couleurs aux yeux des visiteurs. Gomettes, plumes, paillettes, peinture, etc. ont été utilisées, au gré de l'imagination des enfants.

Les paroles des enfants 

  • Ce n’est pas tous les jours qu’on travaille avec un artiste
  • Ca donne envie de continuer à dessiner
  • Cette fresque, c’est joyeux : c’est comme un anniversaire !
  • Moi je suis dans une compagnie de cirque et j'aime le graffiti !
  • C’est drôle de voir des poulets comme cela
  • CEET nous a offert des autocollants !

Hormis le déroulement classique du programme, l'école Calas-Laffont a eu le privilège de voir fleurir sur l’un des murs de la cour d'école une fresque dessinée par CEET et mise en couleur par les enfants. L'artiste a même esquissé la silhouette d’un poulet sur le mur de leur classe ; Le poulet étant est son animal fétiche ! Mais pourquoi un poulet ? La réponse dans son interview.

Rencontre avec CEET

Pourquoi avoir choisi des poulets comme sujet ?

Quand j’ai débarqué en Chine, j’avais du mal à communiquer. Alors dans les restaurants notamment je me suis mis à dessiner ce que je souhaitais manger. Et notamment du poulet. Depuis je décline les poulets.

Que voulez-vous transmettre à travers ce sujet ?

En fait, le poulet s’apparente à une icône, qui touche tout le monde. J’ai choisi de mettre beaucoup de couleur, pour symboliser la joie et libérer l’imagination.

A travers ces rencontre avec les enfants, quel message souhaitez-vous faire passer ?

Je veux apprendre aux enfants à être créatifs et à privilégier l'échange. Que chacun s’exprime.

article-update-date 09/07/2019