Police de sécurité du quotidien au Mirail : 30 policiers en septembre 2018

Un mois après avoir lancé la police de sécurité du quotidien le 8 février 2018 à Paris, le ministre d’État, ministre de l'Intérieur Gérard Collomb était en Haute-Garonne vendredi 9 mars pour annoncer les effectifs de policiers affectés notamment dans le quartier du Mirail à partir de septembre 2018.

À compter de septembre 2018, la police de sécurité du quotidien comptera 30 policiers nationaux en plus des équipes de police nationale rattachées aux commissariat de Bellefontaine et de Bagatelle. Vendredi 9 mars 2018 après-midi, le ministre d’État, ministre de l'Intérieur Gérard Collomb s'est rendu dans le commissariat de Bellefontaine où il est allé à la rencontre de Nelson Bouard directeur départemental de la sécurité publique en Haute-Garonne et ses équipes. Autour du ministre étaient réunis Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, Carole Delga présidente de la région et les parlementaires locaux. 

Missions de la police de sécurité du quotidien

Ce chiffre de 30 policiers est le maximum de ce que pouvait espérer la ville de Toulouse pour le quartier du Mirail, qui fait partie des 30 quartiers de reconquête républicaine définis par le Ministère en février 2018.

  • 2/3 des effectifs assureront des actions sur la voie publique : contact avec la population, répressions et interpellations  
  • 1/3 d'entre eux auront des missions judiciaires de proximité, notamment la prise de plaintes de victimes