Lutte contre la processionnaire du pin
Une méthode complémentaire de lutte contre la chenille processionnaire du pin est testée par la Mairie. De surprenants outils de type paintball sont utilisés pour projeter des billes d'amidon chargées de phéromones à la cime des arbres. 

Une nuisance sanitaire

La processionnaire du pin est connue pour être responsable de nuisances sanitaires sur les arbres, les hommes et animaux. Du fait de la libération dans l’air de poils urticants très allergènes, les chenilles provoquent notamment des problèmes cutanés (démangeaisons, œdèmes…), des atteintes oculaires ou encore respiratoires (crise d’asthme…). Les animaux sont aussi exposés aux risques : nécrose de la langue, œdèmes des babines, vomissements...

 

Les dispositifs de lutte

Pour lutter contre la processionnaire du pin, la Mairie utilise un ensemble de méthodes parmi lesquelles l’enlèvement des cocons et le traitement biologique contre les chenilles. En savoir + 

Un dispositif complémentaire à ces méthodes mécaniques et microbiologiques est expérimenté par la Mairie. Basée sur la confusion sexuelle qui empêche les papillons de se reproduire, la technique consiste à projeter des phéromones encapsulées dans des billes d'amidon (biodégradables) au sein de la couronne arbres. L'air au sommet des pins va alors se saturer en phéromones femelles contribuant désorienter les possibles partenaires. L'absence de rencontre régule naturellement la descendance. La technique est sélective et n’atteint que la chenille processionnaire du pin.

Les opérations sont programmées la semaine du 21 juin 2021 sous réserve de conditions météorologiques favorables.
Elles se déroulent en l'absence de public sur site, avec un délai de 6h avant réouverture.

Les sites identifiés comme prioritaires durant cette campagne test

  • les écoles, les bases de loisirs, les EPAHD, soit 36 sites représentant 120 arbres
  • le parc de Reynerie, soit 28 arbres
  • les abords du lac de Reynerie, soit 53 arbres
  • le site de la DJEV, rue Roquemaurel, soit 4 arbres
Article mis à jour le 22/06/2021