Les mystérieux sarcophages des Comtes de Toulouse
Tirés de leur sommeil millénaire pour être restaurés et étudiés, les sarcophages situés dans une niche funéraire de la basilique Saint-Sernin (l'enfeu des Comtes de Toulouse), ont beaucoup à nous apprendre sur l’histoire médiévale de Toulouse. 

Trois sarcophages ont fait l’objet de fouilles archéologiques : l’un en 1989 (voir encadré ci-dessous), et deux dans le courant du mois d’avril 2021 sous la supervision du service régional de l’archéologie et de la direction du Patrimoine de Toulouse Métropole.

Une histoire perturbée

L’ouverture minutieuse de la lourde chape de marbre des Pyrénées du 3e sarcophage datant de l’ère paléochrétienne a révélé en son centre un empilement d’ossements humains et… animaux.
Cela n’a pas surpris les scientifiques qui savent que ces sarcophages ont déjà été ouverts à plusieurs reprises dans le passé pour y rassembler des restes funéraires provenant de cimetières ou d’autres sépultures. Une histoire perturbée comme en témoigne aussi l’étonnante réparation avec des briques et du ciment de tout un pan latéral de la cuve qui avait dû s’effondrer, une intervention datée du XIXes
Tous ces éléments sont autant d’indices que les archéologues vont passer au crible pour tenter de percer les mystères de ces sarcophages antiques réutilisés au haut Moyen Age. 

Des secrets millénaires à l’épreuve de technologies de pointe

C’est maintenant une véritable enquête policière qui s’ouvre pour faire parler ces indices visibles et invisibles grâce aux techniques d’investigation les plus récentes. 
Datation des ossements au carbone 14 et profilage ADN, recherche de traces de pollens, analyse des insectes retrouvés, chaque strate de sédiments sera minutieusement analysée dans l’espoir d’y trouver aussi des fragments de tissus, voire de cheveux ou de dents.
Répertoriés et analysés par les scientifiques, ces indices devraient livrer de précieuses informations sur l’identité des personnes inhumées, leur généalogie, mais aussi de mieux comprendre leur condition de vie, leur environnement, leur habitudes alimentaires, les maladies qu’ils ont contractées, la cause de leur décès.
A la façon d’un puzzle, chaque découverte pourrait lever un coin du voile sur l’histoire de Toulouse autour des Xe et XIe s. 
Les historiens ne manqueront pas de confronter ces nouvelles données à leurs connaissances pour vérifier si l’inscription en latin sur le couvercle de ce 3e sarcophage - « Ici repose Pons [Poncius] Comte de Toulouse » - est avérée… 

Que vont devenir les sarcophages ?

Au terme des recherches scientifiques et des opérations de restauration des sarcophages, se posera la question du devenir de ces sépultures.
Seront-elles exposées dans un musée, replacées à l’intérieur de la basilique ou à l’extérieur dans leur enfeu d’origine, des copies seront-elles présentées en lieu et place des originaux ?
Si toutes ces pistes restent à explorer, une volonté commune apparait d’ores et déjà pour préserver le lien fort qui existe entre ces sarcophages et la basilique Saint-Sernin. 
Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, présent lors de l’ouverture du 3e sarcophage, a suggéré la piste d’une ré-inhumation en bloc, sur place, des restes de la famille comtale, à l’exemple de ce qui a été fait pour Diane de Poitiers ou Edouard III d’Angleterre. 

Assistez en vidéo à l’ouverture du 3e sarcophage

Avec les explications et les commentaires de: 

  • Laure Barthet, directrice du Musée Saint-Raymond
  • Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, président de Toulouse Métropole
  • Pierre Pisani, directeur du service de l'inventaire patrimonial et de l'archéologie de Toulouse Métropole

 

Ce mystérieux Comte de l’An Mil

Des quatre sarcophages abrités dans l’enfeu de Saint-Sernin, le plus imposant, dit « de Guillaume Taillefer », a été ouvert en 1989 à l’occasion de fouilles préventives en présence du maire de l’époque, Dominique Baudis.
Les recherches avaient alors mobilisé une quarantaine de spécialistes (historiens du haut Moyen Âge, archéologues, conservateurs spécialistes de l’histoire des textiles anciens…).
Si elles ont permis de faire avancer significativement les connaissances du monde de l’An Mil, elles ont aussi révélé que les ossements retrouvés dans le sarcophage n’étaient pas ceux de Guillaume III de Toulouse, dit Taillefer, (mort en 1037), comte de Toulouse, d’Albi et du Quercy. La sépulture a donc été rebaptisée comme étant celle du Comte de l’An Mil.

> Pour en savoir : retrouvez l'article paru en p. 24 du A Toulouse n°73 : "Dans le premier sarcophage"

 


Redécouvrez la basilique de la Daurade
Après plus de deux ans de travaux, la basilique Notre-Dame la Daurade a retrouvé toute sa splendeur.
Une rénovation de grande ampleur qui embellit et protège un patrimoine toulousain historique remarquable.

Les rubans du Patrimoine

La mairie de Toulouse a reçu, en février 2021, le prix des Rubans du Patrimoine qui récompense l’engagement des collectivités dans l'entretien et la sauvegarde du patrimoine. Cette récompense distingue tout particulièrement la qualité de la rénovation patrimoniale ainsi que la mise en valeur de métiers et savoir-faire d’excellence.
Les rubans du Patrimoine sont organisés dans le cadre d'un partenariat entre la Fédération Française du Bâtiment, l'Association des maires de France, la Fondation du patrimoine, la Fédération nationale des Caisses d'Épargne et le Groupement Français des Entreprises de Restauration de Monuments Historiques. intérieur de la basilique restuarée

Profitez de ce joyau du patrimoine toulousain

Notre-Dame la Daurade est dédiée au culte très ancien de la Vierge Noire.

Du sol au plafond, la basilique et l’ensemble des œuvres qu’elle abrite ont été restaurés entre 2017 et 2019 : peintures, sculptures, objets liturgiques, cloches, orgues, autels, céramiques, etc. Plus de deux ans de travaux, mobilisant 27 entreprises du bâtiment et des métiers d’art, ont permis de raviver l’intensité des couleurs, auparavant altérées par la saleté accumulée, l’éclairage au gaz, la fumée des cierges et la pollution.

Les visiteurs peuvent redécouvrir un décor du XIXe siècle, d’une réelle cohérence et d’une exceptionnelle ampleur : une belle harmonie de couleurs et de motifs! 
La basilique a retrouvé également son entrée principale, face au fleuve, avec la mise aux normes d’accessibilité.

 

Cette rénovation totale de la basilique s’inscrit dans la démarche d’une importante campagne de rénovation et de valorisation du patrimoine de la ville de Toulouse. 


Informations pratiques

Notre-Dame la Daurade
1 place de la Daurade
Entrée libre, tous les jours de 9h à 18h
En savoir plus


Musée des Augustins : fouilles archéologiques préventives
Les fouilles en cours devant le musée des Augustins consistent à chercher les vestiges de l’ancienne chapelle de l’"Ecce Homo" et la boutique de l’Apothicaire. Explications.

Le musée des beaux-arts de la ville est actuellement fermé pour une série de travaux. Outre la rénovation des verrières du XIXe siècle, le chantier consiste à la mise aux normes d'accessibilité du rez-de-chaussée. La construction d'un nouvel accueil implanté face à la rue de Metz, jouxtant le cloître, permettra une arrivée dans le cloître de plain-pied. En savoir plus sur le site du Musée

Pourquoi des fouilles ?


Avant la construction de ce nouveau bâtiment d’accueil du musée, une fouille archéologique, prescrite par les services de l’État, est menée pour révéler et étudier les vestiges du couvent médiéval des Augustins.


Les fouilles réalisées par quatre archéologues sur une profondeur de 1,60 mètres ont commencé mi-novembre et vont se dérouler pendant deux mois.

 

 

Fouiller pour plonger dans l'histoire

Au cœur du centre historique de Toulouse, ce secteur occupé depuis l’Antiquité renferme des vestiges archéologiques. Après la fondation de la ville par l’empereur romain Auguste, il y a plus de 2000 ans, c’est à proximité de l’actuelle place Esquirol que se situe le centre religieux, politique et judiciaire ainsi que le forum. À partir des rares indices archéologiques disponibles, il semble que la zone fouillée était située à l’époque dans un quartier résidentiel, non loin d’un carrefour de rues.

Au Moyen Âge, l’édification du couvent des Augustins va profondément modifier l’occupation de ce secteur de la ville jusqu’à la Révolution Française. 

Les documents anciens nous renseignent sur les éléments potentiellement présents dans l’emprise de la fouille.

Un plan précis du couvent des Augustins daté du XVIIe siècle (photo ci-contre) nous indique la présence, au sud du cloître, de la chapelle de l’"Ecce Homo", bâtie en 1626 et de l’apothicairerie du couvent.
Leur démolition au XIXe siècle a laissé des vestiges identifiés par un diagnostic archéologique réalisé en 2014 par le service de l’Inventaire Patrimonial et de l’Archéologie de Toulouse Métropole.

 

 

Cliquer sur l'image pour voir le plan en plus grand format et découvrir, en rouge, la zone actuelle des fouilles. 

 

 


Pour en savoir plus

Découvrez l'histoire de la fondation du couvent, de la construction de l'église, de l'édification du cloître sur le site du musée des Augustins.
Ecce homo est une expression latine qui signifie "voici l'homme".


Balades patrimoniales
Toulouse Métropole publie 8 idées de "Balades patrimoniales"  qui vous permettent de découvrir ou re-découvrir le cœur historique de la ville. Les  plans-guide sont disponibles, sur demande, à l'office de tourisme de Toulouse.

Balades patrimoniales # 1

 

Le centre historique de Toulouse, reconnu Site Patrimonial remarquable (ancien secteur sauvegardé).

Les quais et ports de la rive droite, le Pont Saint-PIerre, le Bazacle et sa chaussée,  les quais de Tounis, le Cours Dillon, le Pont-Neuf, la centrale hydroélectrique du Ramier, le port Viguerie...

 

Télécharger le plan-guide de la balade #1 (format .pdf)

 

 

 

 


Balades patrimoniales # 2

Une balades patrimoniales, N°2

 

Cette deuxième édition vous fait découvrir 18 lieux emblématiques dans les quartier Saint-Sernin à Arnaud-Bernard

Télécharger le plan-guide de la balade #2 (format .pdf)

 

 

 

 

 


Balades patrimoniales # 3

Une balades patrimoniales N°3

Cette troisième édition des balades patrimoniales pointe son regard sur Saint-Cyprien.

Au gré de ces balades, découvrez 18 lieux emblématiques de ce quartier des plus vivants et promis à un bel avenir, dans le sillage de la réhabilitation du quai Viguerie et de l'ouverture aux Toulousains du site de l'ancien hôpital de La Grave.

 

Télécharger le plan-guide de la balade #3 (format .pdf)

 

 

 


Balades patrimoniales #4

Concentrée sur le quartier s’étendant de la Place Saint-Pierre à la rue Gambetta, autrefois frange du bourg médiéval et de la ville antique, cette quatrième édition des « Balades patrimoniales » nous invite à flâner de manière insolite entre ensembles architecturaux témoins des plus prestigieux Ordres religieux et lieux animés d’une « convivencia » soucieuse d’un art de vivre.

Télécharger le plan-guide de la balade #4 (format.pdf)

 

 


Balades patrimoniales #5

 

Cette cinquième édition nous conduit droit au coeur historique de la ville, entre placettes de charme, hôtels particuliers Renaissance et l’immuable place du Capitole.

Télécharger le plan-guide de la balade #5 (format.pdf)

 

 


Balades patrimoniales #6

 

Cette sixième édition invite à s’immerger au coeur du centre ancien, traversé par l’antique « cardo maximus romain » qui parcourait la ville à l’époque romaine. 18 étapes entre Carmes, Dalbade et terrasses de la Garonne, nous plongent dans un univers architectural multiséculaire.

Télécharger le plan-guide de la balade #6 (format.pdf)

 


Balades patrimoniales #7

 

Cette nouvelle édition hors-série des Balades patrimoniales nous convie à une immersion sensible, esthétique et historique, dans le coeur du centre ancien de Toulouse à la rencontre des 142 hôtels particuliers recensés au sein du Site Patrimonial Remarquable sur quelques 210 dénombrés sur l’ensemble du centre, sans compter les nombreuses demeures patriciennes.

Télécharger le plan-guide de la balade #7 (format.pdf)

 


Balades patrimoniales #8

Avec la place Victor Hugo et le musée des Augustins comme "frontières" virtuelles, cette huitième édition des Balades Patrimoniales vous donne rendez-vous dans le coeur commerçant du vieux Toulouse, depuis toujours dédié aux chalands.

Le nord-est du centre ancien – classé Site Patrimonial Remarquable – fait la part belle aux places et monuments emblématiques de la ville, telles que les places du Président Wilson ou Saint-Georges, et les allées Franklin Roosevelt.

Télécharger le plan-guide de la balade #8 (format.pdf)

 


Où les trouver ?

Les "Balades patrimoniales" sont disponibles à l'office de tourisme, Donjon du Capitole - square Charles-de-Gaulle à Toulouse (métro Capitole).

www.toulouse-tourisme.com


Revisitez l'histoire de Toulouse... depuis chez vous

"Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux." écrivait Marcel Proust. C'est ce que Toulouse.fr vous propose ! Découvrir le patrimoine et l'histoire de la ville à travers les ressources numériques. 

Que vous soyez nouvel arrivant ou Toulousain de longue date, vous vous êtes déjà interrogé sur le nom de la rue que vous habitez, sur l'appellation de la piscine de votre quartier ou encore de l'équipement public au bout de votre rue ? C'est l'occasion de mener l'enquête ! La Mairie, grâce à ses données en ligne, vous propose de partir à la découverte de votre ville, de votre quartier ou de vos ancêtres. 

Remontez le cours de l'histoire 

Sur le site des Archives, vous pouvez accéder gratuitement en ligne aux bases de données et ce 24/24 h.
Vous pourrez découvrir les notices des permis de construire antérieurs à 2004.
Les délibérations de la Mairie de 1374 à 2002 sont toutes numérisées : 90 000 ont été dépouillées une à une, classées par périodes de 1738-1785, 1870-1978 et 1999-2002.

Visionnez photos, gravures et cartes postales

Photo DRLe site des archives est également une véritable mine iconographique.
118 247 images y sont décrites et 70 000 images sont accessibles sous forme numérique. 
Pensez au fonds du photographe Jean Dieuzaide et ses 1000 images numérisées.
Pour les recherches générales, consultez les dossiers thématiques et les albums photographiques.

 

Consultez les contenus réalisés par le service éducatif 

Ce lien vous permet d'accéder aux ressources pédagogiques et d'explorer avec vos enfants des sujets en lien avec leur programme scolaire : la loi de 1905, la Guerre 14 -18... .

Immersion dans le patrimoine

 

 

Direction le portail Urban Hist  :

celui-ci met plusieurs dizaines de milliers de fiches (édifices, objets mobiliers, cadastres anciens, vues aériennes, photographies anciennes, cartes thématiques, parcours de découverts, etc.) à la disposition de tous.

 

 

 

 

Et si vous partiez à la recherche de vos ancêtres

Sur le site des archives municipales, l’intégralité des sources généalogiques sont accessibles en ligne (notamment l’état-civil de plus de 100 ans) : pas de panqiue, une aide à la recherche vous accompagne !