Arts vivants hors frontières
Du 24 septembre au 12 octobre, découvrez la première édition de la Biennale internationale des arts vivants. Une programmation internationale, foisonnante, pluridisciplinaire  !

Photo : Blue Tired Heroes de Massimo Furlan

Théâtre, danse, musique, cirque, lecture, photographie, performances, arts de la rue… Du Canada au Brésil en passant par l’Égypte, la Finlande, Singapour ou l’Australie, des artistes du monde entier viennent à Toulouse bousculer les frontières des arts vivants.
30 nationalités, 100 représentations, 10 disciplines… Cette Biennale mise sur le foisonnement et l'éclectisme. Il y en a pour tous les goûts. Des créations exigeantes comme des formes fédératrices, des performances expérimentales, mais aussi des spectacles familiaux et jeune public.
La Biennale défend une valeur phare : le partage. Cette première édition a fédéré une trentaine de partenaires culturels, co-constructeurs de ce « grand événement festif dont chacun de nous est à la fois un rouage et un maître d’œuvre », précisent Galin Stoev, directeur du Théâtre de la Cité, et Stéphane Gil, son directeur délégué, à l’origine du projet. L’idée? Faire tomber les barrières. Celles qui cloisonnent les disciplines, les artistes, les spectateurs.

Parmi les  temps forts ?

  • Cargo Texas Toulouse, de Stephan Kaegi, transforme un camion en théâtre déambulant à la lisière de la ville ;
  • Cock, cock… Who’s there ?, de Samira Elagoz, interroge les relations hommes-femmes à l’heure des sites de rencontres ;
  • Kiss & cry , de la compagnie Michèle Anne de Mey, conjugue illusion visuelle, cinéma, théâtre et danse ;
  • Songs from my shows propose un concert intimiste du performeur, chorégraphe et chanteur Ivo Dimchev.

 


Retrouvez toute la programmation dans l'agenda culturel et sur le site de la Biennale internationale des arts vivants