La Der des Der : Toulouse après la grande guerre
Dans le cadre du Centenaire de l’armistice de 1918 qui est célébré sur l’ensemble du territoire français, la mairie de Toulouse souhaite commémorer cet immense moment de liesse populaire que fut dans tout notre pays, et à Toulouse en particulier, l'annonce de la Victoire de 1918. Au travers d’expositions, d’installations, de reconstitutions, de projections sur des monuments et de conférences, le public pourra découvrir la portée de ce conflit sur la ville.

Outre les cérémonies commémoratives, tous les évènements ont été créés à l'initiative de la mairie de Toulouse qui accompagne également différents acteurs.

Parmi les temps forts

Une expositions réalisée par les Archives municipales

Les Archives municipales présentent une exposition mettant en lumière les différentes évolutions de la ville dans l'immédiate après-guerre.

« Après la guerre – Toulouse célèbre le centenaire de l'Armistice de la Grande Guerre » à voir au crédit Municipal de Toulouse 
Au lendemain de l'armistice, Toulouse, à l'instar du pays, hésite entre la joie célébrant la fin victorieuse de la guerre, qui connaîtra son apogée avec le retour des troupes, et le deuil de tous ses enfants qui ne reviendront pas et dont elle célébrera le souvenir. En tant que ville de l'arrière, elle n'a pas connu directement de destructions et pourtant sa physionomie, son économie ont été profondément bouleversées par ce conflit qui s'achève. Quels ont été les impacts économiques de la Grande Guerre sur la ville de Toulouse ? Entre développement et reconversion de grandes industries et organisation des politiques de santé publique, Toulouse s'est métamorphosée. + d'infos
Crédit Municipal de Toulouse - 29, rue des Lois
Jusqu'au 18 novembre, du mardi au dimanche de 12 à 19h – Entrée libre 

Une version condensée de cette exposition (sur cubes) est présentée rue d'Alsace-Lorraine
Près du square Charles-de-Gaulle, du 7 au 25 novembre.


Manifestation culturelle et cinématographique proposée par le centre culturel Bellegarde

Pour commémorer le centenaire de l'armistice du 11 novembre 1918, le centre culturel Bellegarde convoque les images enregistrées pendant la guerre au travers d'une manifestation culturelle et cinématographique  qui met en scène les arts visuels, les photos, des vidéos, des images digitales . 
A découvrir du 7 novembre au 24 novembre

A voir notamment hors des murs du centre culturel : Mapping vidéo
au Monument aux combattants, allées François-Verdier, le mercredi 7 novembre de 18h30 à 21h
sur la façade du Capitole du 9 au 11 novembre de 18h30 à 21h

 


Illumination du Pont Neuf aux couleurs du drapeau français du 8 au 11 novembre


"Il fait très froid… mon feu chante… j’ai honte !", installation de Damien Aspe

Puisant son inspiration dans les deux ans de correspondance journalière de son arrière-grand-père durant la Première Guerre mondiale, Damien Aspe présente une installation relatant l’atrocité de cette guerre et les répercussions sur notre monde contemporain. + d'infos
En collaboration avec le Centre d’Art Nomade
Ancien réservoir, 7 rue Garrigou, du 1er au 11 novembre de 12h30 à 19h30, entrée libre 


Expositions réalisées par de collégiens

Expositions réalisées par des élèves des collèges Raymond Badiou et Toulouse Lautrec dont le travail a remporté le prix Ecrit du concours Mon quartier Ma ville en 14/18 : 

  • La vie de Violette en 1916 et 1917 dans le quartier de la Reynerie. Jusqu'au 17 novembre à la maison de la citoyenneté Rive Gauche. En savoir plus
  • Evolution du quartier des Minimes de la fin de la Première Guerre mondiale à nos jours. Jusqu'au 8 novembre à la maison de la Citoyenneté Nord + d'infos


Une programme der des der

 

Installation à la Chapelle des Carmélites ; reconstitution à l'Hôtel Dieu Saint Jacques les 10 et 11 novembre ;  conférence le 13 novembre sur les combats des femmes pendant la grande guerre... sont aussi au programme 

Retrouvez le programme détaillé dans l'agenda culturel 

Dimanche 11 novembre à 11h : cérémonie commémorative de l'Armistice du 11 novembre 1918. Rendez-vous au Monument élevé à la gloire des combattants, allées François Verdier. 

 

 


Biennale européenne des patrimoines
Depuis le 5 septembre, la Biennale Européenne des Patrimoines aborde deux grandes questions : la reconquête des centres anciens et le développement des nouvelles technologies au service du patrimoine. Vendredi 28 et samedi 29 septembre, la  clôture de cette biennale vous invite à des rencontres, des expérimentations, des débats et tables-rondes.

Le patrimoine constitue un sujet de choix pour l’innovation et ne reste pas prisonnier du passé.  Depuis le 5 septembre, la Biennale, portée par l'association du Dialogue métropolitain de Toulouse, a déroulé ses thématiques  " la reconquête des centres anciens" et "le développement des nouvelles technologies au service du patrimoine" sur les 7 territoires (Albi, Cœur et Coteaux du Comminges, Grand Cahors, Grand Montauban, Pays de Foix Varilhes, Tarbes Lourdes Pyrénées, Toulouse Métropole), avec des temps de discussions et des colloques, ainsi que des visites.

Vendredi 28 septembre, le Quai des Savoirs accueille la clôture de cette Biennale. Cette journée du 28 et les visites du lendemain sont gratuites et ouvertes à tous : curieux du patrimoine, étudiants, amateurs de nouvelles technologies ou professionnels, parce que le patrimoine nous concerne tous et qu’il est déterminant pour la ville de demain.

Rendez-vous au Quai des Savoirs, vendredi 28 septembre

  • des débats animés par Florent de Carolis de "J'aime mon patrimoine" sur les thèmes :   
    Comment parler du patrimoine et sensibiliser de nouveaux publics avec les outils numériques?
    Comment impliquer le citoyen et dynamiser le patrimoine grâce aux outils collaboratifs et aux réseaux sociaux?
    De la tradition à l’innovation, quel peut être l’apport des nouvelles technologies pour les professionnels du patrimoine
    et à 15h, débat de conclusion sur le thème  Patrimoines et nouvelles technologies.
     Détails
  • le  Forum des start-up, un événement croisé avec la Mêlée numérique. Venez découvrir, partager,expérimenter, rencontrer des professionnels pour mieux connaître les nouvelles technologies au service du patrimoine.  + d'infos

 

Visites guidées samedi 29 juin

Rencontres in situ autour du patrimoine reconverti : lieux historiques et architectures contemporaines Architectes, aménageurs, porteurs de projets... expliquent comment les lieux patrimoniaux ont été adaptés et conçus pour de nouveaux usages : Palais de justice par Gilles Nerand, Substitut général de la Cour d’appel de Toulouse ; Visite guidée des Abattoirs par Rémi Papillault, architecte ; Visite guidée de la Cartoucherie par Oppidea, l’association des anciens de la Cartoucherie et The roof. Tout public, sur inscription


Pour aller plus loin

Retrouvez le programme détaillé sur www.labiennale.fr


Centenaire de l'Armistice du 11 novembre 1918 : collecte de documents et de photos
La mairie de Toulouse se prépare à commémorer le centenaire de ce moment de liesse populaire que fut dans tout le pays, et à Toulouse en particulier, l'annonce de l'Armistice du 11 novembre 1918. Les Archives Municipales organiseront des expositions et collectent des documents et photos relatifs à cet événement.

Photo ci-dessus : Plan d’ensemble. Ancienne Photographie Provost. Carte postale NB, phototypie, 9 x 14 cm. Ville de Toulouse, Archives municipales, 9 Fi 4515.


Dans le cadre d'expositions que les Archives Municipales organiseront en novembre prochain, elles collectent des documents et photos relatifs à cet événement sur les thèmes suivants :

  • "Fin de la Grande Guerre - apports techniques et scientifiques à Toulouse de cette guerre"
  • "Fin de la Grande Guerre - liesse de l'Armistice 1918"&

Les personnes qui disposeraient de documents peuvent s'adresser aux Archives Municipales : 
 2 rue des Archives
31500 Toulouse (quartier Bonnefoy-Périole).
L’accueil se fait du lundi au vendredi de 9h à 13h. 

Les documents et photos seront examinés par les personnes responsables de l'organisation des expositions, numérisés et rendus à leurs propriétaires. 


Plus d'infos sur la guerre 14 - 18 sur le site des Archives
 


12 - 17 juin Exposition Pass'Murailles
Dans le cadre des Journées nationales de l'archéologie, découvrez l'histoire des remparts et des fortifications de Toulouse depuis leur construction dans l'Antiquité jusqu'à aujourd'hui avec l'exposition Pass-Murailles présentée du 12 au 17 juin 2018 à l’Atelier du Patrimoine.

Connaissez-vous l'histoire des remparts et fortifications de Toulouse ?

Avez-vous déjà vu les remparts de Toulouse ? Aujourd'hui presque entièrement disparus, ils ont cependant laissé une empreinte encore bien visible dans la ville si l'on sait les décrypter.

L'exposition propose de raconter l'histoire des remparts et des fortifications de Toulouse depuis leur construction dans l'Antiquité jusqu'à aujourd'hui. Saviez-vous par exemple qu'il a fallu produire 10 millions de briques pour construire le rempart antique et importer 3000 tonnes de pierre calcaire du piémont pyrénéen à 70 km de distance ? Ou encore que les remparts avaient à l'origine une fonction ostentatoire plus que défensive ?

Venez découvrir de façon ludique cette histoire incroyable, qui raconte aussi l'histoire de la ville et de son évolution. Attention, vous ne verrez plus Toulouse du même œil !

Une exposition conçue par l'Atelier du Patrimoine.


En pratique 


Vendredi 15 juin, samedi 16 juin, dimanche 17 juin 2018 de 10h à 19h

Atelier du Patrimoine
2ter place Saint-Sernin
Entrée libre

En savoir plus sur les Journées nationales de l'archéologie


Lumières sur Wilson
Après le Pont Neuf, l’Hôtel-Dieu, Saint-Étienne, les Jacobins et les Augustins, la Mairie de Toulouse poursuit le Plan Lumière qui sublime les sites patrimoniaux toulousains. Depuis mercredi 23 mai, la place Wilson et des allées Roosevelt sont mises en valeur  ! 

Depuis mercredi 23 mai 2018,  les façades de la place Wilson et des allées Roosevelt sont magnifiées par la technologie Led, respectueuse de l’environnement ! Un jeu de clair-obscur qui vient réchauffer la brique et les façades de cette entrée du cœur de ville ! Les riverains étaient invités à cette mise en lumière. 

 

Le Plan Lumière 

La mairie de Toulouse poursuit ainsi son Plan Lumière qui sublime les sites patrimoniaux toulousains. Cette mise en lumière de la place Wilson et des allées Roosevelt arrive après celle du Pont Neuf, de l’Hôtel-Dieu, de la place Saint-Étienne, des Jacobins et les Augustins. 
Le Plan Lumière, lancé en 2015, vise aussi à rallumer les rues de Toulouse tout en réalisant des économies financières et énergétiques. La mairie de Toulouse a réduit de 22%, depuis 3 ans, la consommation annuelle d'électricité de son parc d'éclairage public. Retrouvez toutes les informations sur ce Plan.

 


— ページごとの項目数 5
該当件数: 19 件中 6 - 10