Présentation du quartier Fontaine-Lestang - Arènes -Bagatelle - Papus - Tabar - Bordelongue - Mermoz - La Faourette

Retrouvez la présentation du quartier Fontaine-Lestang - Arènes -Bagatelle - Papus - Tabar - Bordelongue - Mermoz - La Faourette.

Le quartier 2.3 est constitué de 8 sous-quartiers sociologiquement très marqués. Bordé d’un côté par la route de Saint-Simon, par la Rocade sur sa partie Ouest, de l’autre par les lignes de chemin de fer et de tram, et divisé dans toute sa longueur par la rue Henri Desbals, artère principale et nœud de centralité, c’est un quartier en grande partie bien desservi en transport en commun et en équipements, tout en étant particulièrement enclavé pour sa partie Tabar et Bordelongue. 

Fontaine Lestang

Situé sur la rive gauche toulousaine, ce quartier pavillonnaire est réputé pour son dynamisme.  Le parc Fontaine-Lestang ainsi que le jardin Vestrepain viennent apporter de la verdure au lieu. Autrefois, ce quartier, à l’extérieur de la ville, était majoritairement agricole. Ce n’est qu’au milieu du XIXe siècle que commence son urbanisation. Cette dernière entraine la construction d’une première école dans ce quartier en 1910.
 

Le saviez-vous ?
La place Vigneau, située devant cette école porte en fait le nom de sa première directrice : Odontine Vigneau. C’est aux alentours des années 1980 qu’elle est nommée ainsi.

Arènes 

Le quartier des Arènes est un quartier calme de la rive gauche. À quelques minutes en transport du centre ville, il  est desservi par le métro, le RER, les autobus et le tramway. Il se structure autour du lycée des Arènes, construit sur l’ancien emplacement des arènes du Soleil-d’Or. Ces dernières, construite en 1953 et détruite en 1989, accueillaient des spectacles de tauromachie. Elles sont à l’origine du nom donné au quartier. 

Le saviez-vous ?
La tauromachie existe depuis des siècles. Au Moyen-Âge elle était utilisée pour divertir les noblesses espagnoles. Le Cid, chevalier du XIe siècle, en aurait été friand.

Bagatelle 

Ce quartier est assez récent puisque les premières habitations y apparaissent au XXe siècle. Le lotissement pavillonnaire « le Logis » a été construit par les habitants eux-mêmes dans les années 1950. Il n’est qu’à une dizaine de minutes du centre ville grâce à sa station de métro. Bagatelle entre dans le Grand Projet de ville toulousain et connaît de nombreux aménagements. 

Le saviez-vous ?
Le nom « Bagatelle » était celui d’un domaine et d’un petit château construits sur ces terres. Le château a été détruit mais une partie de son parc est encore visible entre la maison de quartier et l’unité territoriale d’action médico-sociale. 

Papus-Tabar-Bordelongue

Situé entre Bagatelle et Tabar, ce quartier appartient au Grand Mirail. Il englobe plusieurs types d’habitats différents : des pavillons individuels, des maisons ouvrières, des copropriétés et des HLM.  
Tout comme Bagatelle, ce quartier est récent, construit au tournant des années 1950/1960. Originellement créé pour loger les salariés de grandes entreprises, il s’est progressivement ouvert à une population plus large.  Papus, Tabar et Bordelongue sont trois quartiers liés les uns aux autres. 

Le saviez-vous ? 
Papus est le nom d’un célèbre magicien, ayant vécu de 1865 à 1916. Sa dénomination en tant que « magicien » vient surtout de sa fonction d’occultiste reconnu. 

Mermoz

Mermoz est un quartier verdoyant et animé. Il dispose de divers services et infrastructures de transports. 

Le saviez-vous ?
Mermoz est le nom d’un aviateur français, symbole de l’Aéropostale. Il est disparu au-dessus de l’océan Atlantique en décembre 1936. 

La Faourette

Ce quartier de la rive gauche est situé entre Bagatelle et Lafourguette. Le Parc de la Faourette est un lieu de détente propice aux sorties familiale. Un square de jeux pour enfant et un terrain multisports viennent l’agrémenter. 

Le saviez-vous ?
La Faourette tient son nom d’une petite métairie du même nom, datée de 1330. En occitan, la « Faureta » signifie « la petite forgeronne ».  


Documents à télécharger

(format.pdf)