Le plein de découvertes dans les expositions virtuelles
Pour vous faire patienter avant la réouverture des musées et lieux d'expositions, Toulouse.fr a sélectionné pour vous 8 expositions virtuelles et visites guidées à admirer au chaud depuis votre canapé. Suivez le guide ! 

Les Abattoirs. Marion Barush : une rétrospective

Page Facebook des Abattoirs 

L'exposition "Marion Barush : une rétrospective" venait juste d'ouvrir avant le confinement qui avait débuté le 28 octobre dernier. Pour vous donner envie de la découvrir dès la réouverture des Abattoirs et pour vous la dévoiler au fur et à mesure, retrouvez chaque lundi une œuvre ! 

Sur la chaine YouTube des Abattoirs, découvrez  :

  • Avec "duo", sous la forme de pastilles vidéo, une sélection d'œuvres emblématiques de ses collections mais également des expositions temporaires en cours
  • Avec "conversation" des artistes exposés aux Abattoirs au travers de conversations menées par Annabelle Ténèze, directrice des Abattoirs
  • Et chaque 26 du mois, la bibliothèque des Abattoirs vous présente un livre d’artiste issu de sa collection.

Couvent des Jacobins. "Le Festin de Fébus"

Page Facebook du Couvent des Jacobins 

En attendant que le Couvent des Jacobins puisse rouvrir ses portes, restez connectés sur sa page Facebook, les équipes publient régulièrement des informations pour vivre en temps réel le montage de l’exposition Le Festin de Fébus, avoir accès à certains contenus en avant-première ou participer avec eux à des jeux amusants, culinaires et créatifs ! Vivez une expérience médiévale, gourmande, musicale, passionnante... royale et découvrez une exposition sur le thème des festins diplomatiques au Moyen Âge !


Muséum. "Grimoire, mon beau Grimoire"

Site nature et sorcellerie par le Muséum

Le Muséum innove avec le grimoire numérique ! Quatre sorcières vous attendent en ligne pour une grande aventure. Chacune vous invite à voyager dans le temps et retrace l’histoire de la sorcellerie, depuis les légendes de l’Antiquité jusqu’au retour contemporain de cette figure féminine puissante. Animaux symboliques, plantes guérisseuses, minéraux aux pouvoirs étonnants, livrent tour à tour leurs secrets au gré d’une exploration dont vous êtes le seul maître... Nul doute, ce grimoire des temps modernes va aiguiser votre curiosité !

Retrouvez également toutes les semaines des nouveautés (vidéos, audios, expériences immersives, contenus augmentés...) pour les adultes, les enfants ou plus largement les familles sur l'espace web consacré à la thématique Magies-Sorcelleries.

Autre surprise en attendant l'exposition Magies – Sorcelleries, le coffret "Magies ?", dédié aux magies du monde entier. Parchemin, grimoire, cartes de tarot, tout y est pour enchanter les passionnés d'histoire ou de sciences humaines, même la baguette magique. Coédité par les Editions courtes et longues, le Muséum de Toulouse et le Musée des Confluences de Lyon. En vente en librairie et à la boutique (ouverte) du Muséum (25 euros).

 

À ne pas manquer : Les Jeudis du Muséum vous invitent aux frontières du réel, pour des rencontres sans trucage avec experts et chercheurs. En direct sur la chaîne Youtube du Muséum, goûtez au savoir confortablement assis et laissez-vous porter.

 


Musée Saint-Raymond. "Wisigoths"

 Site web du Musée Saint-Raymond 

À l'occasion de la Nuit des musées 2020, le Musée Saint-Raymond a mis en ligne une visite virtuelle de l'exposition Wisigoths. Rois de Toulouse. L'outil mis en place vous permettra de visiter, cette exposition, presque comme si vous étiez !

En attendant la réouverture du musée, retrouvez sur le site web quelques ressources en ligne pour découvrir les collections.


Musée Paul-Dupuy. "À la fortune du pot ! La cuisine d’antan


Site web du Musée Paul-Dupuy 

On aime ou on n’aime pas Marguerite Duras et sa littérature mais ce petit livre La cuisine de Marguerite, publié une première fois en 1999 puis interdit par les ayant droits de l’auteur, reparu en 2019, pourrait créer le consensus tant ses pensées sur la cuisine réchauffent l’âme, s’accordent avec les souvenirs savoureux, odorants des bons petits plats mitonnés dans la cuisine familiale…même à la fortune du pot !


Musée Georges-Labit. Munkhbat, La Mongolie médiévale au temps de Gengis-Khan

Site web du Musée Georges-Labit  

Plusieurs œuvres de l'artiste mongol Munkhbat sont présentées sur le site Internet et les réseaux sociaux du musée Georges-Labit. Ce peintre s’est fait un point d’honneur de retrouver les formules médiévales de l’Art mongol, en reconstituant les grandes chasses médiévales à partir d’une documentation rigoureuse et en renouant avec des thèmes comme la vie à la cour des princes et les scènes courtoises. 

À la découverte du Japon et de la Chine, depuis chez vous !
Depuis quelques semaines, l'équipe du musée Georges-Labit a commencé à réaliser des vidéos permettant soit de présenter les arts du Japon initialement prévus sous forme d'atelier (Art de la calligraphie, cuisine japonaise, art de porter le kimono) soit de proposer des visites commentées sur une oeuvre du musée sur
sa page Facebook. Vous pouvez y découvrir aussi les playlists du Japon et de la Chine. Bonnes découvertes !

  


Musée des Augustins. "De la Renaissance au XXe siècle : les chefs-d'œuvre de la peinture dans les musées français"

Site web du Musée des Augustins 

UMA (Universal Museum of Art), le premier musée en réalité virtuelle, en partenariat avec le CLIC (Club Innovation Culture), annonce la sortie de l'exposition "De la Renaissance au XXe siècle : les chefs-d'œuvre de la peinture dans les musées français". Une sélection inédite d'œuvres issues des collections de 64 musées français, présentée en réalité virtuelle. Le musée des Augustins participe à cette belle aventure numérique en proposant trois œuvres issues de ses collections : Eugène Delacroix, Moulay Abd-er-Rahman, sultan du Maroc, sortant de son palais de Meknes, entouré de sa garde et de ses principaux officiers, 1845; Camille Corot, L'Étoile du berger, 1864; et Pierre Paul Rubens, Le Christ entre les deux larrons, 1635.

Connaissez-vous Dame Tholose ?
Il s'agit du chatbot du Musée des Augustins, fermé actuellement pour travaux. Une interface ludique et deux parcours pour découvrez les collections du musée en ligne : laissez-vous guider ! 

Disponible sur Facebook Messenger et sur le site Internet du musée des Augustins, l’utilisation de ce chatbot ne nécessite aucun téléchargement.


Institut supérieur des arts de Toulouse. "Peur Bleue - heures sombres"

Lépreuse d’Islande, in Voyage en Islande et au Groënland, Paul Gaymard, Paris, Arthus Bertrand, 1848-1852, coll. isdaT 

Site web de IsdaT 

L'exposition de l'isdaT, Peur bleue ⏤ Heures sombres, porte sur « Avoir une peur bleue » : expression héritée des épidémies de choléra qui provoquait une cyanose livide caractérisée par la coloration bleu pâle des lèvres et des extrémités. Les Ressources de l’isdaT vous invitent à poser un regard éclectique sur les grandes pandémies dans l’histoire de l’art grâce à la mise en valeur de leurs fonds et de travaux d’étudiantes et étudiants. En attendant l'ouverture de cette exposition au public, l’isdaT vous propose d’écouter en avant-première, quelques lectures d’extraits de textes sélectionnés. 


Et aussi


Et à découvrir à la Médiathèque José Cabanis et sur le pont Saint-Pierre

BD. Batman, la construction d'un mythe 
Jusqu'au dimanche 14 mars 2021 - Médiathèque José Cabanis
 
Après 80 ans de lutte contre le crime, de courses-poursuites sur les toits de Gotham, après plusieurs centaines de milliers de pages d’enquêtes urbaines, d’aventures aux frontières du fantastique, d’odyssées spatiales voire inter-dimensionnelles, ou encore de voyages dans le temps (!), comment expliquer la longévité du Chevalier Noir ? Cette exposition permettra de comprendre pourquoi Batman est et restera toujours Batman. 

Seules les expositions des bibliothèques de Toulouse restent accessibles dans le respect d’une distanciation physique et d’une jauge de capacité maximale.

 

Paysage urbain. Georges Rousse 
Jusqu'à l'été 2021 -  Pont Saint-Pierre

L’artiste Georges Rousse émet un signal puissant depuis un point fort de Toulouse intra muros, le pont Saint-Pierre.  L’oeuvre, via ses dimensions importantes, et le choix des couleurs vives, jaune de la croix occitane et rouge du blason de Toulouse, existera avec force dans l’embrasure urbaine du fleuve. Éclairés à la tombée du jour, les deux disques qui la composent peuvent apparaître comme une représentation de l’énergie vitale, lors des jours les plus sombres de l’année.