Tremplin Décroche le son !

Après l'appel à candidatures lancé à l'automne 2018, les musiciens sélectionnés vont participer au soirées du Tremplin en mars 2019 avant la finale le 29 mars au Metronum.

Décroche le son ! est un tremplin musical organisé par les centres culturels et d'animation de la mairie de Toulouse.  Avec le concours de nombreux partenaires, cette opération confronte les jeunes talents musicaux à la scène professionnelle.Des jurés, tous impliqués dans le monde de la musique, sélectionnent les groupes et accompagnent leurs décisions d’un retour critique auprès des jeunes musiciens amateurs. Les finalistes sont dotés de nombreuses récompenses allant de l’attribution de matériel de musique à la programmation dans des salles de spectacles ou festivals !  

Au programme des 7 soirées de l'édition 2019

Après l'appel à candidatures lancé à l'automne 2018, les musiciens sélectionnés vont participer au soirées du Tremplin en mars 2019. 

Jeudi 7 mars au centre d’animation Soupetard

Alix D'Agnello, auteure-compositrice-interprète

Jikaëlle a le goût des guitares acoustiques, des mélodies limpides et des mots forts qui disent l‘amour, la rencontre, le voyage, l’intensité des émotions et des sentiments. 

6 months later. Ces trois musiciens ont créé une recette secrète pour un cocktail parfaitement équilibré entre hiphop, rock et folk. 

Danmok se tourne vers le chant à 16 ans et compose en s’inspirant du R’N’B, de la variété française et des styles africain.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette soirée.


Jeudi 14 mars à la Maison de quartier La Brique Rouge

Antes & Madzes. L’un amène un style technique, brut et intuitif et l’autre un côté émotionnel, expressif et descriptif. Leur écriture simple leur permet de jongler entre des sonorités inspirées de l’électro, de la pop et même du rock, tout en conservant les codes rythmiques et textuels du rap. 

Goubix. D’abord orienté rock, ce rappeur toulousain a déjà sorti deux EP, trois clips sur Youtube et produit régulièrement des freestyles. 

Abela. Abela et Strey, son beatmaker, commencent à travailler ensemble en 2016 et façonnent, au fur et à mesure, un univers singulier, avec ce rap planant où le chant prend de plus en plus de place dans le flow du rappeur.

Zalbecino commence à écrire grâce à des rappeurs comme Bigflo et Oli, Youssoupha, Jazzy Bazz. 

Smøl. Smøl - perte de temps en Danois - rappeur / chanteur découvre le rap très jeune et s’intéresse à l’écriture. Il fait ses premières scènes là où il a grandi, en Ariège.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette soirée.


Vendredi 15 mars Le Chapeau Rouge - Espace Saint-Cyprien

El Sobrio. Passionné de culture hip-hop, il sort son deuxième EP au retour d’un voyage de six mois en Angleterre. Influencé par IAM, Mc Solaar, Fonky Family, Nekfeu, Bigflo et Oli et Deen Burbigo, il aime aussi les chansons à texte et le rap US. 

Gydrolahy. Un rap qui mise tout sur le fond et tout sur la forme ! Sa double culture franco-malgache amène un rap avec des codes venus d’ailleurs renforcé par des influences comme Sofiane, Youssoupha, Damso, Lacrim… 

Totem Crew. Ça commence par trois amis de lycée qui se retrouvent pour écrire des textes : slam / rap / chant.

Jawad. Influencé par la musique urbaine, il la mélange, dans certains de ses morceaux, avec le style pop ou rock.

Louis Janeski. Avec un style bien à lui, à la croisée de la musique française et du rap, il est influencé par Ben Mazué, Fauve, Lomepal, Simon & Garfunkel, Mac Miller.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette soirée.

 


Mercredi 20 mars au centre culturel des Mazades

Phenomen. Le trio avec batterie, basse, guitare etchant fonctionnant bien, l’un d’eux se met à composer. Leurs morceaux, en anglais, sont plutôt rock mais avec une petite influence hip-hop. 

Aschenbecks. Formé sur les bancs du lycée, le groupe déverse une musique forte mélangeant punk, funk et garage. 

Drink Milk. Mêlant avec originalité funk rock et hip-hop avec des influences punk, jazz et afro-beat, ces quatre musiciens aiment faire trembler la scène. 

Quaddran.Le quatuor délivre un rock teinté de couleurs pop pour un délicieux mélange de mélodies envoûtantes et de riffs percutants sur des textes en français. 

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette soirée.


Jeudi 21 mars au Centre Culturel Henri-Desbals

The Red Browsers. Puisant son inspiration à la fois dans des riffs de blues revisités à la mode garage et dans le rock urbain, ce duo, guitare / chant / harmonica et batterie / choeurs propose une puissante énergie qui emprunte à l’esprit punk avec des touches de douceur folk. 

Big Blue Girafa. Le répertoire du groupe est un mélange de post-rock et de métal progressif avec des formes et des sonorités qui varient d’un morceau à l’autre. 

Jimmy al X Specy Men. Une rencontre autour de leur passion commune pour la danse hip-hop au collège, passionnés tous les deux de rap et d’écriture, ils montent leur premier groupe « Kids Squad » en 2014.  

 

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette soirée.


Vendredi 22 mars au centre culturel Alban-Minville

A.R.A. Depuis 2015, la chambre de ce chanteur / rappeur / guitariste s’est transformée en un véritable laboratoire musical où tout semble possible... du rap égotrip au chant de marin… ce qu’il aime c’est jouer avec les mots et bidouiller des mélodies sur sa groovebox. 

An’n’Otep. Ancien membre du groupe ZD family, de multiples scènes, il revient en solo avec sa plume et un message aux antipodes des clichés bling-bling et gangsters qui entourent parfois le rap. Dans son EP à venir, il met en évidence ses idées avec des  sonorités de différents horizons.

Mondes étranges. Depuis 2015, ces deux amis rencontrés au lycée s’amusaient à faire de la musique. Début 2018, un troisième membre intègre le collectif et le groupe décide d’enregistrer une mix-tape.

The Rym X Kelit. C’est l’histoire d’un rappeur anglophone et d’un beatmaker imprégné d’une culture musicale éclectique. Grâce à leurs approches différentes, les deux artistes s’enrichissent mutuellement et racontent des histoires... 

 

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette soirée.


Mardi 26 mars à l'Espace Bonnefoy 

Whiskey Aurore. Leurs morceaux sont influencés par Muse, Jeff Buckley, The Strokes, Arctic Monkeys, ... des morceaux très rock et rythmés, des guitares saturées et une voix agressive mais aussi des morceaux plus jazz…

Cordialement. Une batterie inspirée des maîtres de la soul et du hip-hop, des lignes de basses qui font groover, une
guitare percutante aux essences rock 70’s. Tout ça gravitant autour d’une voix ardente avec un mélange de blues mélancolique façon Janis Joplin et de puissance vocale façon Etta James. 

Loud Anonymity. Le mélange de trois univers différents qui convergent musicalement pour produire un corefusion. Le groupe envoie des riffs puissants et des mélodies entêtantes qui basculent dans les entrailles du métalcore. 

Missing No.Un batteur / chanteur, un bassiste et un guitariste, influencés par The Misfits, The Hives ou Megadeth avec la volonté commune de créer leur propre musique. 

 

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette soirée.


La finale aura lieu le vendredi 29 mars au Metronum

La finale de Décroche le son ! 2019  se tiendra une nouvelle fois, au Metronum, salle des musiques actuelles. Les sept groupes retenus au cours des soirées de sélection viendront s’y affronter. Le public est invité à venir encourager les groupes et un jury composé de professionnels désignera le vainqueur.


Visuel Tremplin 2019

 

 

Téléchargez  le programme en cliquant sur l'image (format.pdf)

 

 

 

 



Zitoune, vainqueur du tremplin Décroche le son ! 2018

Zitoune commence la guitare à 15 ans et joue dans la rue, il découvre la guitare à plat, ajoute l’harmonica, le tambourin au pied, le chant et des techniques percussives de guitare faisant de lui un véritable homme orchestre. À travers ses voyages, il s’imprègne de Folk, de ‘Country Punch’ et de celtique. Lors des ses voyages, Zitoune vit uniquement de sa musique de rue.

Zitoune's music à Saint Aubin

Zitoune sur YouTube