Bigflo et Oli, une fierté toulousaine

Avec Bigflo et Oli, tout va vite, très vite ! Capables de rapper sur des cadences supersoniques, ces deux frères de 24 et 21 ans se sont imposés de manière fulgurante sur la scène rap française. Avec deux albums certifiés disque de platine, une tournée des Zénith de France, meilleur duo/groupe francophone de l'année aux NRJ Music Awards et  une Victoire de la musique, dans la catégorie Chanson originale avec leur titre "Dommage", ce duo de rappeurs toulousains multiplie les records.

Article paru dans le magazine "à Toulouse" décembre 2017 - janvier 2018

Bigflo et Oli, Florian et Olivio Ordonez de leurs véritables noms, font figure d'ovnis dans l'univers du rap. Dès leur premier album La Cour des grands, sorti en 2015, ils revendiquent leur différence. Loin du cliché facile du gangster, ils préfèrent l'art de la chronique réaliste et les paroles empreintes d'humanisme. Les deux frères assument un héritage où se mêlent Nougaro, Brel et IAM. « Nous sommes très sensibles à tout ce qui propose des textes forts. Que ce soit du rap ou non, ça nous transperce, nous touche et nous motive pour retourner écrire. On est des éponges à sentiments », clame Oli, le cadet. « On préfère partager des ondes positives plutôt que de peindre le monde plus noir qu'il ne l’est », confirme Bigflo. La vraie vie, leur deuxième opus sorti cette année, réaffirme cette volonté de garder les pieds sur terre.

Du conservatoire au Zénith

De passage à Toulouse en pleine tournée nationale, c'est au conservatoire municipal que les deux rappeurs viennent se ressourcer. « C'est ici qu'on a grandi. On était inscrit à l'annexe du collège Michelet, ce qui nous permettait d'avoir des horaires aménagés pour suivre les cours du conservatoire », se remémore Oli. Respectivement percussionniste et trompettiste, les deux frères ont baigné très tôt dans la musique. « On a eu la chance de grandir dans une famille qui nous a encouragés. Notre mère était passionnée de littérature et notre père musicien de salsa. Dès notre plus jeune âge, il nous faisait monter sur scène avec lui. On a toujours été un peu les petits phénomènes », poursuit Bigflo.
Entre les selfies et les demandes d'autographe, l'aîné reconnaît : « Notre vie est un tourbillon. En très peu de temps, on a réalisé beaucoup de nos rêves. L'un de était de faire le Zénith de Toulouse. Aujourd'hui, on revient en doublant la mise, alors qu'il y a quelques années, ça nous paraissait hors d'atteinte. Maintenant on réfléchit à faire Bercy, à Paris. Parmi les choses qui nous font vraiment rêver, ce serait de jouer au Stadium, un rendez-vous incroyable ! »

Toulouse comme étendard

En attendant de remplir les stades, le duo enchaîne les consécrations. Après deux albums certifiés disques de platine (ce sont les plus jeunes rappeurs à avoir reçu cette distinction), ils ont remporté le prix du duo francophone de l'année aux NRJ Music Awards 2017*. « Cette victoire nous prouve qu'on a réussi notre pari de faire découvrir un rap différent à des gens qui n'aiment pas forcément ça », se félicite Bigflo tandis qu'Oli laisse libre cours à un enthousiasme intact : « On est super contents d'avoir gagné ! Ça nous a aussi permis de remercier les Toulousains, car tout a commencé ici ! »
Au plan artistique mais aussi dans leur rapport à l'autre, les deux frères sont toujours au diapason. Et, à la manière de leurs couplets dans leurs chansons, Bigflo enchaîne sur son jeune frère : « Toulouse, c'est comme notre ange gardien. Retrouver les potes, traîner à Saint-Sernin et reprendre les soirées comme avant nous protège des dangers du succès. Toulouse nous rappelle la vraie vie. On est fier de notre ville et on la porte comme un étendard à chacun de nos concerts ! »

*  en février 2018 ils ont reçu une Victoire de la musique, dans la catégorie Chanson originale avec leur titre "Dommage". 


Bigflo et Oli
La vraie vie (Polydor, Universal)
Du 13 et 16 avril 2018 au Zénith de Toulouse. Les billets pour le concert du mardi 16 avril seront mis en vente mardi 28 mars à partir de 10h ! Tous les bénéfices seront reversés au Secours Populaire. 
bigfloetoli.com