Tremplin Décroche le son Rencontre avec Zitoune, lauréat 2018
Olivier Barda, alias Zitoune, est l'heureux lauréat de l'édition 2018 du tremplin Décroche le son. Il revient aujourd'hui sur ce que lui a apporté cette victoire et incite les Toulousains à participer à l'édition 2019, dont les inscriptions se terminent le 30 novembre 2018.

Zitoune commence la guitare à 15 ans et joue dans la rue, il découvre la guitare à plat, ajoute l’harmonica, le tambourin au pied, le chant et des techniques percussives de guitare faisant de lui un véritable homme orchestre. À travers ses voyages, il s’imprègne de folk, de ‘Country Punch’ et de celtique. Lors des ses voyages, Zitoune vit uniquement de sa musique de rue. En 2018, il remporte le tremplin Décroche le son. Il revient aujourd'hui sur cette expérience.

Toulouse.fr : Quelle était votre situation sur le plan musical avant le tremplin ?

Zitoune : Avant le tremplin, j'avais sorti deux albums que je vendais seul en jouant dans la rue et dans des concerts dans les bars de Toulouse. J'étais seul dans mes démarches. 

Où en êtes-vous aujourd'hui ?

Aujourd'hui, je travaille sur un triptyque d'albums aux styles complètement différents. J'ai déjà fini le premier album qui sera bientôt disponible. Je fais plus de concerts sur Toulouse (un tous les week ends en moyenne) et je réfléchis à l'avenir : je pense que la sortie de ces trois albums va clore mon projet en solo et je songe à monter un groupe l'année prochaine.

Comment s'est déroulée votre participation au tremplin ?

Mes passages sur scène (à la Brique rouge puis au Metronum) étaient assez intimidants ! C'était un challenge pour moi mais cela m'a beaucoup plu. Ce que j'ai aimé aussi, c'est qu'il n'y avait pas d'esprit de compétition avec les autres participants. On partageait tous nos expériences et on se souhaitait bonne chance. Quand j'ai gagné le tremplin, j'étais content, bien sûr, mais aussi triste pour mes camarades !

Avec le recul, qu'est-ce que le tremplin vous a apporté ?

Le tremplin a été pour moi une expérience humaine riche ! Et puis la mairie de Toulouse a assuré pour les prix, qui vont vraiment dans le sens des artistes, comme l'accompagnement de projet artistique que je suis avec les Musicophages. Ils m'ont aidé à clarifier, la réalité du monde professionnel de la musique et aidé à savoir de quels professionnels j'avais besoin de m'entourer. Je suis encore en démarchage et recherche de professionnels qui me conviennent, principalement des bookers, tourneurs et même un label. Il y a aussi des prix dont je ne me suis pas encore servi comme le studio Rimshot qui me propose d'enregistrer chez eux (carte que je garde pour très bientôt), un coaching scénique et une aide financière de la Sacem que j'utiliserais pour le mastering d'un de mes albums.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux Toulousains qui veulent participer ?

Tentez cette expérience ! Elle est humainement très riche, j'ai adoré les rencontres faites sur place et j'ai apprécié de nombreux projets présentés. Et puis c'est toujours chouette de faire partie d'une aventure !

Suivez l'actualité de Zitoune sur sa page Facebook

 

Tremplin Décroche le son : appel à candidatures

L'appel à candidatures de l'édition 2019 du Tremplin Décroche le son est lancé auprès des musiciens non professionnels de Toulouse et de la région Occitanie âgés de 16 à 25 ans. Première sélection sur dossier à envoyer avant le 30 novembre 2018 pour accéder au soirées du Tremplin en mars 2019.

Plus d'informations