Sous le dôme rénové de la Grave

L’un des monuments les plus emblématiques de Toulouse a rouvert au grand public après 6 années de restauration de grande ampleur. Venez voir ce qu'il se cache sous le dôme rénové de la Grave...

La réouverture d'un monument emblématique

Au terme de 6 années de travaux de grande ampleur, la chapelle Saint-Joseph de La Grave a rouvert ses portes au grand public le 17 septembre 2022, à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine.

La chapelle est depuis définitivement ouverte aux visites. Elle est accessible toute l’année :

  • Hors vacances scolaires : vendredi, samedi et dimanche, de 11h à 18h
  • Pendant les vacances scolaires : tous les jours, de 11h à 18h

En lien avec cette réouverture, une exposition inédite, "Toulouse-sur-Garonne - Maquettes d'architecture et projets urbains (1960-2022)", est présentée au sein du réfectoire de l'Hôpital jusqu'au 2 janvier 2023.


Une restauration de grande ampleur

La chapelle Saint-Joseph ? Si ses façades et sa fameuse image de carte postale (un édifice en briques coiffé d’un dôme cuivré se reflétant dans la Garonne) sont connues des Toulousains, l'intérieur de son célèbre dôme est bien plus mystérieux...

Longtemps, seuls les pensionnaires de l’hôpital La Grave y avaient accès. Mais en 2015, à la demande de Jean-Luc Moudenc, le CHU, propriétaire de la chapelle Saint-Joseph, confie sa gestion à la Mairie de Toulouse, qui décide de restaurer le site, de l’ouvrir aux Toulousains et de partager son histoire

Classé, l’édifice a été rénové sous la tutelle de l’architecte en chef des Monuments historiques, Pierre-Yves Caillault.

Les travaux ont permis la sécurisation du bâtiment, la rénovation de la coupole, de la partie extérieure et de la chapelle.
Restauration des décors muraux en faux marbre, des peintures, des sculptures, des vitraux et du mobilier, consolidation des charpentes, reprise des voûtes et des plafonds, mise aux normes de l’électricité, du chauffage, de l’éclairage…


À l’origine, faux marbres et trompe-l’œil peints sur la brique permettaient de colorer l’espace. Altérés par le temps, ces décors ont retrouvé une seconde jeunesse grâce au travail de restauration. Ici, dans le chœur, partie centrale de la chapelle.

      

   

Cliquez sur les images pour les agrandir


La restauration en vidéo

Peintures, charpentes, décors... les artisans ayant participé aux travaux racontent la restauration de la chapelle.

Épisode 1 - Jean-Claude, plâtrier

Retrouvez toutes les vidéos dans la playlist de notre chaîne YouTube


Nouvelle jeunesse, mais aussi nouvelle vocation

Désacralisée en 2015, la chapelle Saint-Joseph a profité de cette restauration pour proposer un parcours de découverte aux visiteurs. Parmi les activités du parcours :

  • tables tactiles installées devant l’autel et dans les rotondes
  • films sur la vie à la Grave au temps du Grand Renfermement (période du XVIIe siècle durant laquelle les pauvres étaient accueillis dans les hôpitaux)
  • exposition d’objets religieux au sein de l’ancienne sacristie
  • interviews d’historiens
  • témoignages de Toulousains qui ont travaillé ou été soignés à l’hôpital

La chapelle abrite désormais un parcours muséographique qui retrace son histoire et son lien avec l’hôpital.