Padre
Né à Toulouse en 1988, Padre a commencé très jeune, dés 1999 comme artiste graffeur.

 

Désormais le graffiti est devenu sa façon de vivre, il tague pour le plaisir d’écrire un nom qui s’inscrit comme une reconnaissance dans la clandestinité, c’est pour lui un moyen de s’affirmer en tant que créateur. Il définit sa pratique en indiquant « qu’à l’instant où j’ai peint mon premier train j’ai tout de suite su ce que je voulais faire. J’ai donné ma vie, ma santé, mon âme à la peinture ».

Même si le graff est pour lui une expression a part entière, il s’inscrit aussi dans une pratique hors les murs, une pratique d’atelier.
Aujourd’hui il s’applique a retranscrire son travail sur d’autres supports dont la toile. Il recherche une harmonie, un travail au calme, il aspire à l’équilibre.
Son énergie se traduit par des superpositions de couleurs, de tags, de matières, de projections de peintures à haute pression qui mêlent l’aléatoire de l’imprévu à une réflexion réfléchie.
Dans ses toiles il ne peint pas « ses graffitis », il peint une façon d’être, une façon de vivre.