Résidence artistique et culturelle en maternelle

La mairie de Toulouse a lancé l’expérimentation d’une résidence artistique et culturelle en direction des enfants allant à l'école maternelle dans les quartiers prioritaires.

Pourquoi une résidence artistique et culturelle en direction d’enfants d’école maternelle ? 

La mairie de Toulouse, en partenariat avec la DRAC Occitanie et la DSDEN 31 a souhaité lancer en 2019 l’expérimentation d’une résidence d’éducation artistique et culturelle en direction d’enfants âgés de 3 à 6 ans d’écoles maternelles situées en Réseau Education Prioritaire. 
Ce nouveau format immersif permet à l’ensemble des classes d’une école maternelle de bénéficier de séances de pratique et de découverte artistiques et culturelles avec des professionnels, durant plusieurs mois, à la fois sur le temps de classe mais également sur le temps du CLAE.
Créer, s’amuser, découvrir, s’interroger, s’émerveiller face à de nouveaux horizons… Ces projets proposent aux enfants de vivre une expérience artistique originale au long cours qui, bâtie avec les enseignantes et les animateurs périscolaires, permettra aux  élèves de l’école de développer leur sensibilité, leur confiance en soi, leur respect des autres et leur capacité à imaginer et créer.

Quels sont les objectifs ?

  • Permettre aux enfants de développer leur curiosité, leur capacité d’analyse, de création et de développer leur culture personnelle - dans un objectif de socialisation, d’autonomie, d’émancipation et d’ouverture sur le monde ; 
  • Permettre à l'équipe éducative de rencontrer des professionnels des arts et de la culture afin d’enrichir leur démarche pédagogique au bénéfice des élèves ; 
  • Permettre aux intervenants artistiques d’enrichir leur processus de création par une immersion en contexte scolaire et d’infuser le territoire de vie de ces enfants.

Dans quelles écoles ? 

École maternelle Simone Veil

Une première résidence a été lancée en 2020 avec l’Usine à l’école maternelle Simone Veil dans le quartier de la Reynerie (6.3) autour du projet Ombres et Lumières (reporté en 2021).
Les 98 enfants âgés de 3 à 6 ans explorent l’univers d’un théâtre d’ombre pour aboutir à la création de leur spectacle conçu pour être joué dans un espace public de leur quartier, un spectacle qui se révèle grâce à l’ombre et la lumière avec des figurines et des décors crées par les enfants en classe et au Claé. De la découverte d’une histoire, à la fabrication et manipulation des marionnettes, les enfants sont les acteurs principaux de toutes les étapes de cette création unique en compagnie de l’artiste, favorisant ainsi le développement de leur imaginaire et de leur pratique artistique

École maternelle Jacquier

La deuxième résidence se déroulera en 2021 à l'école maternelle Jacquier, dans le quartier Papus / La Pointe (2.3) avec Lieu Commun (projet soutenu dans le cadre des Cités Educatives) :  À la ligne. Le projet invite un duo de danseurs et chorégraphes (la Compagnie Process) et trois artistes plasticiens à imaginer, avec les enseignants et animateurs un parcours artistique mêlant danse contemporaine et arts plastiques autour de la notion de ligne. La ligne, geste premier du dessin et de l'écriture, s'inscrit dans l'apprentissage des jeunes enfants et offre une incitation à la fois simple et très ouverte à développer des propositions artistiques. Comment la ligne me fait-elle danser ? Est-ce que je peux faire danser les autres avec des dessins de lignes? Et si on inventait des dessins à danser ? En adéquation avec les programmes d'enseignement, il s'agit donc pour les enfants d’appréhender à travers la pratique de la danse leur corps, les formes, le temps… mais aussi de créer des propositions artistiques collectives à partir de ce qui les entoure car les lignes sont partout. La résidence se construit peu à peu dans ce jeu de question /réponse entre danse et art plastiques dont les enfants dictent les règles.


Plus d’informations

05 61 22 26 54
appelaprojetEAC@mairie-toulouse.fr