Agir contre le moustique tigre
Un plan national, relayé à l'échelle départementale par les préfets, a été déployé pour lutter contre le moustique tigre. La Mairie agit sur tous les fronts relevant de ses attributions. Chacun peut y contribuer par quelques gestes simples !

À quoi ressemble-t-il ? 

 
Bien plus petit qu'une pièce d'1 centime, le moustique tigre, noir rayé de blanc sur tout le corps, dispose d'une ligne blanche longitudinale sur la tête qui se poursuit sur le thorax. Ayant une mauvaise aptitude au vol, il ne s'éloigne pas au-delà d'une centaine de mètres de l'endroit où il a été pondu. Le moustique tigre est avant tout source de nuisance : il pique le jour et sa piqûre est douloureuse. Dans certainesconditions, il peut être vecteur de certaines maladies infectieuses (dengue, chikungunya, zika) et propager une épidémie. Sa présence est établie sur la commune de Toulouse depuis 2014. 

 

Un plan de lutte contre sa prolifération

Un plan de lutte contre la prolifération du moustique tigre a été déployé à l'échelle nationale. En Haute-Garonne, il est organisé de la façon suivante : 

  • Le Préfet préside une cellule départementale de gestion de plan de lutte contre les moustiques-tigres.
  • L’agence régionale de santé (ARS) Occitanie, le conseil départemental 31 et de nombreux autres acteurs dont le Service communal d'hygiène et de santé (SCHS) de la mairie de Toulouse font partie de cette cellule afin de définir conjointement les actions à mettre en œuvre en terme de surveillance, de lutte anti-vectorielle et de communication.

La mairie agit contre le moustique-tigre !

La Mairie agit sur tous les fronts relevant de ses attributions. Dès février, les foyers potentiels de larves de moustiques ont été recherchés sur les propriétés publiques. 
En parallèle, des actions d’éradication permanente des larves identifiées sont menées sur les sites et les bâtiments dont la Mairie a la charge. Les agents municipaux sont également sensibilisés à l’importance de supprimer toutes les eaux stagnantes. Enfin, des moustiquaires, des climatiseurs et des nichoirs à chauve souris sont installés dans certains équipements (crèches, etc). Si vous avez connaissance de gîtes larvaires sur l'espace public, vous pouvez les signaler via le service de l'animal dans la ville au 05 61 22 23 43

La démoustication est pratiquée uniquement de manière ponctuelle et localisée sur décision du Préfet qui charge le Conseil départemental de procéder à celle-ci. En Haute-Garonne, le Conseil département la délègue à l'Entente Interdépartementale pour la Démoustication du littoral méditerranéen (EID Méditerranée).
Nocive pour l’environnement et la santé humaine, la démoustication par traitement chimique est pratiquée sur ordre du Préfet afin d’éviter les épidémies, de manière localisée et ponctuelle : par exemple autour de l’habitation d’une personne infectée lors d’un voyage. Susceptibles d’aggraver le phénomène en renforçant la résistance du moustique-tigre, les traitements insecticides à grande échelle sont contre indiqués.

 



Des gestes simples pour limiter sa propagation

Privons-le d'eau... 

Pour les particuliers, l'une des mesures les plus efficaces pour limiter la propagation du moustique tigre est de supprimer toutes les eaux qui pourraient stagner sur les balcons, terrasses et dans les jardins : 

  • Soucoupes, coupelles, pots à réserve d'eau, gamelles pour les animaux domestiques, pieds de parasol, plis de bâches, pluviomètres… : videz-les au moins deux fois par semaine. Pour les soucoupes, remplacez l'eau par du sable humide.
  • Bassins d'agrément :  entretenez-les régulièrement, introduisez-y des poissons rouges friands de larves.
  • Piscines : entretenez-les régulièrement, bâchez-les (mais évacuez l'eau retenue par les bâches) ou videz-les.
  • Récupérateurs d'eau de pluie, cuves, fûts divers, réceptacles pluviaux en plastique : couvrez-les de toile moustiquaire ou autre tissu.
  • Brouettes, seaux, pneumatiques, jouets pour enfants, poubelles, arrosoirs… rangez-les à l'abri de la pluie

… et de tranquillité

  • Ventilez votre logement le plus possible en créant des courants d'air, en utilisant des ventilateurs…
  • Vérifiez l'herméticité de vos portes et fenêtres et, si besoin, installez des moustiquaires…

Pour aller plus loin