Un arbre du square Charles de Gaulle doit être enlevé pour protéger les Toulousains
Atteint par un champignon, un micocoulier du square Charles de Gaulle est enlevé pour protéger les Toulousains. Il sera remplacé avant la fin de l’année 2019.

Fragilisé par un champignon lignivore (ganoderma resinaceum), l’arbre, un micocoulier situé à proximité de l’hôtel de ville et de l’Office du Tourisme, est suivi et expertisé régulièrement. Le champignon, ganoderma resinaceum, est un agent pathogène virulent, connu pour sa capacité à s’attaquer aux racines des arbres. Les dégâts qu’il cause sont irréversibles et non soignables. 

À cause de la progression rapide du champignon sur les racines et la base du tronc constatée par les différents diagnostics, l’arbre présente un risque fort de chute à court terme et donc un danger sur son environnement immédiat. Le micocoulier a commencé à être enlevé ce mercredi 15 mai 2019. 

Soucieuse de renouveler son patrimoine végétal, la mairie de Toulouse replantera un arbre, avant la fin de l’année 2019, en associant les Toulousains à cette démarche.