Décès de Mady Mesplé
Réaction de Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse, Président de Toulouse Métropole

« C’est avec une très grande émotion que j’ai appris la disparition de l’immense soprano toulousaine Mady Mesplé. Cette cantatrice hors norme était une amie et une grande dame, que j’ai eu l’honneur d’honorer deux fois au Capitole pour recevoir les prestigieux insignes de grand officier de la Légion d’honneur en 2015 et de grand croix de l’ordre national du Mérite en 2019.

C'est à Toulouse, sa ville natale, que Mady Mesplé a effectué ses études musicales au Conservatoire. Sa voix restera inoubliable, elle qui portait si haut les couleurs de Toulouse et de la France. Une des rares cantatrices françaises à mener une carrière réellement internationale, sa voix de soprano colorature au timbre et à la tessiture rare, a parcouru le monde pour interpréter Rosine du Barbier de Séville, Lakmé, Olympia, la poupée des Contes d'Hoffmann ou Lucia de Lammermoor.

Fine musicienne, comédienne d'une rare intelligence, Mady Mesplé a très vite à coeur de défendre un répertoire largement ouvert sur la musique contemporaine. Pierre Boulez l'invitera à venir chanter à Londres L'Echelle de Jacob de Schoenberg. Mady abandonnera l'opéra à la fin des années 70 pour se consacrer à la mélodie et à l'enseignement. Sa discographie témoigne de la richesse abondante de son art.

Au nom des élus du Conseil municipal de Toulouse, je tiens à saluer avec respect et infinie reconnaissance sa mémoire, en adressant aux siens et à ses amis mes sincères condoléances. Toulouse l’honorera » déclare Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse, Président de Toulouse Métropole.