Groupe Communiste, Républicain et Citoyen

Tribune parue dans le magazine municipal à Toulouse, Hors-série mi-mandat 2014-2017.

 AUSTÉRITÉ, IMMOBILISME, PRIVATISATION : LE MAUVAIS BILAN DE JL MOUDENC

En cette rentrée, au lieu de répondre aux besoins des Toulousains, JL Moudenc lance sa campagne électorale. Il essaie ainsi, par une communication tous azimuts, de faire oublier les attaques portées par son équipe au pouvoir d’achat des Toulousains: hausse record des impôts, suppression des gratuités pour les transports (seniors, chômeurs, RSA...) et hausse pour les autres catégories d’usagers, suppression de la gratuité de la cantine pour les familles en difficultés, hausse des tarifs municipaux. La poursuite des projets d’aménagement du centre-ville, que la gauche avait confié à Joan Busquets, ne saurait effacer ce triste bilan: aucun projet, aucune réalisation en matière de transports, d’urbanisme, de culture, de solidarité n’a été initié par la majorité de droite durant ces 3 années de mandat. Ne parlons pas des Linéo mis en place à la rentrée, qui pris dans la circulation, sont loin de répondre au défi de l’engorgement de notre ville. Même peints en gris, les bus Linéo ne remplacent pas les projets de bus en site propre et de tramways, abandonnés par la majorité de M. Bouchons! Seul projet programmé: l’hypothétique 3e ligne de métro, au financement toujours incertain! La politique de JL Moudenc, se résume en trois mots: austérité, immobilisme et privatisation.


Groupe Communiste, Républicain et Citoyen

Pierre Lacaze, Martine Croquette, Monique Durrieu, Jean-Marc Barès-Crescence, élus Communistes, Républicains et Citoyens de Toulouse

Article mis à jour le 09/10/2017