Groupe Toulouse Ensemble

Tribune parue dans le magazine municipal à Toulouse n°63, avril 2019.
 

3e ligne de Métro: Un projet attendu

Début février 2019, la Chambre Régionale des Comptes a dressé un bilan du projet de construction de la 3e ligne de métro, entre le pôle aéronautique au Nord-Ouest de l'agglomération et Labège Innopôle au Sud-Est. Comme elle l’indique, ce projet ambitieux est un «pari sur l’avenir» pour Toulouse et sa Métropole. Un pari qui va contribuer à désengorger de manière significative l’agglomération toulousaine asphyxiée depuis de trop nombreuses années! Gains de temps pour l'usager, baisse de la circulation routière, développement économique et urbain le long du tracé de la ligne: tous ces paramètres, finement étudiés, font dire aux experts du Conseil scientifique du Projet Mobilités de Tisséo que «l'opération 3e ligne est d'une rentabilité élevée». L’Opposition Municipale, fidèlement hostile à tout projet de métro depuis 35 ans, ne nous étonne pas en critiquant sans cesse ce plan nécessaire pour la décongestion de l’aire urbaine toulousaine. Incapable d'une bonne gestion qui permet un haut niveau d’investissement, elle agite sans rien prouver le chiffon rouge des impôts. Pourtant, nous avons divisé par 7 la progression annuelle de la masse salariale de Tisséo Voyageurs par rapport à la «période Cohen». En endiguant cette explosion passée, nous avons dégagé les marges de finances qui n'existaient pas. Une telle méfiance envers l’expertise de Tisséo témoigne d’un mépris envers la volonté de désengorgement que tous les Toulousains espèrent !

Commerce : Les inepties de l’Opposition

Il est bien connu qu’en politique, les partis opposés se battent, se contredisent, s’accusent... Cependant en période de crise nationale, il semblerait intelligent et rationnel de trouver une ligne de conduite commune et de s’y tenir.
Entre propos hors-sujet et perte de mémoire
Le Conseil Municipal exceptionnel en aide aux commerçants a été le théâtre de l’incroyable besoin d’existence médiatique de l’Opposition. Obligée par la raison et le bon sens de voter en faveur des délibérations pour soutenir les commerçants, l’Opposition en a profité pour sortir du cadre en multipliant des propositions à résonnance nationale -augmentation du SMIC, gratuité de services publics et augmentation de leurs plages horaires, baisse massive des impôts... De la pure démagogie, sans jamais expliquer comment financer ces belles paroles! Cependant, la Municipalité n’a pas attendu cette crise pour prendre ces sujets à bras le corps. En matière de justice sociale, elle a mis en place une tarification sociale pour les transports qui sont les moins chers des plus grandes villes de France. Aussi, 43% des foyers toulousains bénéficient, depuis 2015, d’une baisse significative des tarifs de cantine. En matière de commerce de proximité, depuis 2014, Jean-Luc Moudenc et son équipe ont lancé l’opération «cœur de quartier». Le but ? Repenser l’aménagement des espaces publics, l’éclairage, la sécurité, le mobilier urbain, etc. autour des places afin de relancer et redynamiser l’activité commerciale des quartiers. En matière d’économie, la Majorité a travaillé pour faire diminuer de 25% dès 2020 les factures d’eau des Toulousains. Ironie du sort: lorsqu’il a fallu voter lors du Conseil Métropolitain en faveur de cette décision, l’Opposition, sous la houlette de Claude Raynal, s’y est opposée !
Une (non) prise de position contestable
Il est aussi important de soulever les stupéfiantes positions de l’Opposition lors du Conseil Municipal. Lorsqu’il a été question des violences en marge des manifestations, l’Opposition n’a pas hésité à dire que la «casse» était à «relativiser» et à refuser de se positionner sur l’absence de déclarations préalables des manifestations en Préfecture. Par ce silence, l’Opposition semble s’accommoder de ce mode opératoire qui permet les violences et qui conduit inévitablement les commerçants à subir la casse et leurs salariés, le chômage. Besoin de médiatisation ? Nécessité quasi archaïque de s’opposer par règle et non par raison ? L’Opposition municipale a de nouveau montré une image bien éloignée des intérêts de Toulouse.


Groupe Toulouse Ensemble

Écrire un courriel au Groupe Toulouse Ensemble

Article mis à jour le 08/04/2019