Groupe alternative municipaliste citoyenne
Tribune parue dans le magazine municipal A Toulouse n°88 du mois de mai 2022.

Souffrance des agents face à la gestion autoritaire du Maire

Aujourd’hui, les services publics sont mis à mal. Les lois successives impactant les conditions de travail des agents et agentes sont toujours plus restrictives, toujours plus exigeantes. Pourtant, les études montrent que 67% des agents interrogés ressentent une pression excessive de la part de leur hiérarchie, et 49% de la part des élus. La fatigue, tant physique que nerveuse, ressentie, plafonne à un niveau conséquent. Les agents des collectivités font partie de celles et ceux qui ont tenu la barre pendant le COVID, et les différents confinements, autour des services essentiels à la vie des usagers. Les lois des 1607H, la loi ASAP ou encore la loi Peillon, ne sont que des directives, permettant en principe des aménagements. Le choix de la majorité d’une application autoritaire, sans concertation, des décrets, implique une dégradation des conditions de travail.
Dès le conseil municipal de Juin 2021 nous avons alerté la majorité concernant les risques planant sur nos agents et agentes aux conditions de travail déjà très affectées. Depuis nous ne comptons plus les mouvements de grève : éboueurs, police municipale, ATSEM, personnel de la petite enfance, animateur et animatrices… unique moyen pour les concernés de tenter de se faire entendre. La confiance est, à raison, fortement ébranlée et les usagers subissent de plein fouet les conséquences de cette politique brutale et répressive.
On ne peut que dénoncer une obsession de la rentabilité qui mine la qualité des services publics et qui broient agents comme usagers, allant jusqu’à briser des vies.

 

groupe-amc.org/ (nouvelle fenêtre)
Twitter: @groupeAMC

Retrouvez les expressions politiques en audio dans le magazine À Toulouse n°88 du mois de mai 2022