Musée des Augustins : fouilles archéologiques préventives
Les fouilles en cours devant le musée des Augustins consistent à chercher les vestiges de l’ancienne chapelle de l’"Ecce Homo" et la boutique de l’Apothicaire. Explications.

Le musée des beaux-arts de la ville est actuellement fermé pour une série de travaux. Outre la rénovation des verrières du XIXe siècle, le chantier consiste à la mise aux normes d'accessibilité du rez-de-chaussée. La construction d'un nouvel accueil implanté face à la rue de Metz, jouxtant le cloître, permettra une arrivée dans le cloître de plain-pied. En savoir plus sur le site du Musée

Pourquoi des fouilles ?


Avant la construction de ce nouveau bâtiment d’accueil du musée, une fouille archéologique, prescrite par les services de l’État, est menée pour révéler et étudier les vestiges du couvent médiéval des Augustins.


Les fouilles réalisées par quatre archéologues sur une profondeur de 1,60 mètres ont commencé mi-novembre et vont se dérouler pendant deux mois.

 

 

Fouiller pour plonger dans l'histoire

Au cœur du centre historique de Toulouse, ce secteur occupé depuis l’Antiquité renferme des vestiges archéologiques. Après la fondation de la ville par l’empereur romain Auguste, il y a plus de 2000 ans, c’est à proximité de l’actuelle place Esquirol que se situe le centre religieux, politique et judiciaire ainsi que le forum. À partir des rares indices archéologiques disponibles, il semble que la zone fouillée était située à l’époque dans un quartier résidentiel, non loin d’un carrefour de rues.

Au Moyen Âge, l’édification du couvent des Augustins va profondément modifier l’occupation de ce secteur de la ville jusqu’à la Révolution Française. 

Les documents anciens nous renseignent sur les éléments potentiellement présents dans l’emprise de la fouille.

Un plan précis du couvent des Augustins daté du XVIIe siècle (photo ci-contre) nous indique la présence, au sud du cloître, de la chapelle de l’"Ecce Homo", bâtie en 1626 et de l’apothicairerie du couvent.
Leur démolition au XIXe siècle a laissé des vestiges identifiés par un diagnostic archéologique réalisé en 2014 par le service de l’Inventaire Patrimonial et de l’Archéologie de Toulouse Métropole.

 

 

Cliquer sur l'image pour voir le plan en plus grand format et découvrir, en rouge, la zone actuelle des fouilles. 

 

 


Pour en savoir plus

Découvrez l'histoire de la fondation du couvent, de la construction de l'église, de l'édification du cloître sur le site du musée des Augustins.
Ecce homo est une expression latine qui signifie "voici l'homme".