Mécénat d'entreprise : découvrez les projets que vous pouvez soutenir
La mairie de Toulouse s'est lancée dans une démarche de mécénat pour les entreprises. Découvrez les projets que vous pouvez soutenir en tant qu'entreprise.

Redonner vie aux cloches de la Basilique Notre Dame de la Daurade

Cette basilique, qui abrite en son sein les cendres du grand poète occitan Peire Goudouli, n’a jamais été restaurée depuis sa construction à la fin du XVIIIesiècle. Aujourd'hui la mairie de Toulouse entreprend une restauration globale de la basilique. Parmi les travaux indispensables, la restauration des cinq cloches de la basilique et la fonte de deux nouvelles. Objectif : redonner vie à ces cloches qui se sont tues il y a plus de quarante ans.
La restauration de l'ensemble campanaire consistera à nettoyer, décaper et traiter les ouvrages métalliques, effectuer une analyse musicale, remplacer les masses de frappes des deux grosses cloches, changer les moteurs électriques etc. Le projet prévoit également de compléter l'ensemble campanaire par deux cloches supplémentaires. La gamme de notes sera donc enrichie et permettra de jouer de nouvelles mélodies et notamment l'ancienne mélodie de l'église des Minimes rendue célèbre par la chanson Ô Toulouse de Claude Nougaro.
Coût estimé de l'opération : 59 045 € HT


Relever le Grand Orgue de Saint-Sernin pour mieux le révéler

Le grand orgue compte 54 jeux répartis sur trois claviers et un pédalier, exemple parfait du grand art de la facture française. C'est instrument rare et exceptionnel qui attire des solistes du monde entier. Un siècle après son installation, l’instrument a bénéficié d’une première restauration complète en 1996 (le festival Toulouse Les Orgues a d’ailleurs été fondé à cette occasion). Il est entretenu depuis lors avec régularité. Cet entretien s’appelle un relevage ; il a débuté depuis le mois de novembre 2016. Il consiste d’abord à démonter les imposants tuyaux (3000 au total ! ), les dépoussiérer, mais également à régler ou changer des pièces vieillissantes. 
Coût estimé de l'opération : 156 000  € HT


Illuminer et décrypter les fresques de la chapelle Saint-Antonin du couvent des Jacobins


Afin de révéler tous les détails de cette chapelle datant du XIVème siècle, la ville projette l’installation d'un dispositif original de mise en lumière et des scénographie dynamique.
Coût estimé de l'opération : 90 000 € 


Restaurer les verrières centenaires du musée des Augustins

Après plus de 110 ans les verrières conçues par Viollet-le-Duc souffrent d'un manque d'étanchéité à l'eau comme à l'air (fortes chaleurs) et d’une opacité à la lumière.
Ces nouvelles verrières, assurant la protection des œuvres, rendront toute leur magnificence aux salons rouge et blancs. Elles permettront surtout au public de redécouvrir les chefs-d'œuvres exposés qui révéleront toute leur splendeur dans une nouvelle et éclatante lumière.
Télécharger le fiche Restauration des verrières du XIXe siècle (format. pdf)
Coût estimé de l'opération : 2,9 millions d'euros


Retrouver le lustre de la chapelle Saint-Jospeh de la Grave


Ce projet de restauration de la chapelle, s’inscrit dans le programme d’aménagement urbain du centre-ville et du Grand Parc Garonne, pour conforter les multiples attraits des édifices emblématiques et du fleuve. Aujourd'hui fermée pour des raisons de sécurité, la chapelle nécessite d'importants travaux afin de retrouver tout son lustre et ainsi être rouverte au public. Dès 2017, une étude préalable, accompagnée de quelques réparations d'urgence, permettra de connaître l'ampleur des dégradations et d'imaginer les solutions techniques adaptées. La première phase de restauration s'engagera ensuite avec la révision partielle de la couverture et la stabilisation des voûtes. Puis, en 2018 et 2019, les travaux porteront sur  la restauration générale de la chapelle, les aménagements nécessaires à son ouverture et la réfection du dallage intérieur et des façades.
Une fois restauré, ce joyau du patrimoine toulousain ouvrira à nouveau ses portes  aux visiteurs pour en faire le fleuron de la future Cité des Art de notre ville.

Télécharger la fiche présentant le projet  (format pdf)
Coût estimé de l'opération : 2 millions d'euros


Valoriser la basilique Saint Sernin, joyau du patrimoine de l'humanité

Classée sur la première liste des monuments historiques en 1840, la basilique fait l’objet d’une restauration sous la conduite de Viollet-le-Duc, architecte et inspecteur général des édifices diocésains. Il recompose l’édifice dans un état vraisemblablement imaginaire en dévoilant ses structures intérieures et en installant des couvertures en pierre. Cent ans après, sa dégradation oblige la Ville et l’État à engager une nou­velle restauration en retournant à la situation antérieure aux travaux de Viollet-le-Duc. La façade ouest montre des signes de désordre dans la maçonnerie. Un diagnostic, posé dès 2016, propose les interventions à prévoir sur l’ensemble du massif occidental (façade, portail, tours, salles hautes). Il porte également sur les peintures du transept et sur l’assainissement des cryptes abritant le trésor. Une création pour la rosace centrale sera égale­ment mise à l’étude. 
Télécharger la fiche présnetant le projet (format pdf
Coût estimé de l'opération : 5 millions d'euros


Les entreprises donatrices peuvent bénéficier d'une réduction fiscale sur l'impôt sur les sociétés égale à 60 % du montant du don versé. Plus d'informations