Le plan Vigipirate : niveau Urgence Attentat

En raison des événements survenus jeudi 29 octobre à Nice, le Premier Ministre a rehaussé le plan Vigipirate au niveau "Urgence Attentat" sur l’ensemble du territoire national.

Urgence attentat

Après l'attentat perpétré à Nice le jeudi 29 octobre, le Premier Ministre a rehaussé le  plan Vigipirate à son niveau maximum "Urgence attentat" et cela sur l'ensemble du territoire national. En savoir plus sur le site de la préfecture de la Haute-Garonne

Stationnement interdit aux abords de l'ensemble des bâtiments publics

Le stationnement est ainsi interdit aux abords de l'ensemble des bâtiments publics toulousains : les locaux administratifs ou politiques, les bâtiments scolaires ou accueillant la petite enfance, les établissements médico-sociaux et sociaux, les centres commerciaux, les transports en commun et les gares voient leur sécurité renforcée.  L'interdiction s'applique jusqu'à nouvel ordre.


Plan Vigipirate

Le plan Vigipirate est un outil central du dispositif français de lutte contre le terrorisme. Il associe tous les acteurs nationaux – l’Etat, les collectivités territoriales, les entreprises et les citoyens – à une démarche de vigilance, de prévention et de protection. Il est composé de trois niveaux activés selon  : 

  • Le niveau "vigilance" :  posture permanente de sécurité et mise en œuvre de 100 mesures toujours actives.
  • Le niveau "sécurité renforcée - risque attentat" :  en cas de menace terroriste élevée, voire très élevée. Plusieurs mesures particulières additionnelles peuvent alors être activées en complément des mesures permanentes de sécurité et selon les domaines concernés par la menace (aéroports, gares, lieux de cultes, etc.).
  • Le niveau "urgence attentat" permet notamment d’assurer la mobilisation exceptionnelle de moyens, mais aussi de diffuser des informations susceptibles de protéger les citoyens dans une situation de crise.
    Sources : www.gouvernement.fr/vigipirate