Police municipale : davantage de moyens pour la sécurité
L’Etat et la Mairie de Toulouse ont adopté, en octobre 2020, un Contrat de sécurité intégrée pour améliorer les coopérations entre police nationale et police municipale au profit de la sécurité des Toulousains. 

Davantage de policiers sur le terrain 

Au coeur de ce contrat, un objectif: unir les forces de police pour renforcer leur présence sur le terrain ; et une méthode: associer tous les acteurs impliqués dans la chaine de la sécurité, de la prévention à la répression.

L'Etat et la Mairie se sont engagés sur des objectifs concrets et chiffrés en premier lieu sur les effectifs de leurs polices respectives.

Pour la Mairie de Toulouse, l'engagement a été pris de recruter 100 policiers municipaux d’ici 2025, à raison d’une vingtaine par an. En complément, 100 nouvelles caméras de vidéoprotection seront également installées dans les rues d’ici 2023. 
Enfin, pour plus d'efficacité et de réactivité, les opérations communes entre police nationale et police municipale sur la voie publique seront plus nombreuses. 

Au plus près des habitants

Pour une présence ciblée sur le terrain, 60 de ces nouveaux policiers municipaux seront affectés aux patrouilles dans les quartiers. Ces équipes, qui interviennent au plus près des habitants, seront alors doublées.
Les premiers recrutements de policiers ont déjà été lancés. 

Des permanences expérimentées dans les quartiers

Les policiers municipaux tiendront des permanences dans les mairies de quartier. L’objectif est de renforcer leur présence sur le terrain, à l’écoute des habitants. Ce dispositif sera expérimenté courant mai dans les quartiers Saint-Simon et Borderouge.

Une police municipale avec des moyens renforcés

> 430 policiers: ce sera l'effectif total de la police municipale toulousaine en 2026 grâce au recrutement de 100 agents supplémentaires. 

> 545 caméras constitueront le parc de vidéoprotection fin 2023, après l’installation de 100 nouvelles caméras. Ce dispositif, qui a connu une forte montée en puissance entre 2014 et 2017, est reconnu pour son efficacité. Chaque année, 1 800 demandes d’images de vidéoprotection (réquisitions) sont faites par les pouvoirs publics : elles facilitent les enquêtes policières et/ou les procédures de justice. 


Pour en savoir plus:

> Sur les forces de police municipale à Toulouse et leurs missions

> Sur le dispositif de vidéoprotection

> Sur le Contrat de sécurité intégrée