2015-2020 L'aménagement de Toulouse Centre

Une mission d'aménagement du centre-ville a été confiée à l'architecte catalan Joan Busquets. Tour d'horizon des différents projets.

Une mission d'aménagement des espaces publics du centre-ville a été confiée à l'architecte catalan Joan Busquets. Une feuille de route en cohérence avec la candidature de Toulouse au titre de Patrimoine mondial de l'Unesco.

Saint-Sernin

Le chef d'œuvre d'art roman est classé par l'Unesco au Patrimoine mondial de l'Humanité. La candidature toulousaine au label impose sa valorisation. L'objectif ? Libérer le parvis du stationnement automobile et embellir les abords du site le plus visité de Toulouse. D'autres questions se posent mais restent en suspens. Parmi elles : l'avenir de l'Hôtel du Barry - joyau du XVIIIe situé dans le lycée Saint-Sernin - et l'exploitation de l'ancien cloître de la basilique, détruit après la Révolution.

Rues des Lois et Gambetta

Les rues des Lois et Gambetta font la part belle aux piétons et aux vélos, tout en maintenant l'automobile et en distinguant les différentes voies réservées aux divers modes de déplacement. Elles sont aménagées sur le modèle des rues Pargaminières et Romiguières.

Matabiau reliée au centre-historique

Le parvis de la gare et la rue Bayard sont dans la ligne de mire de Joan Busquets. L'objectif ? Présenter aux voyageurs une première impression inoubliable de la ville rose et les guider tout droit vers un centre-ville rénové et apaisé. La rue de Bayard devient ainsi le prolongement naturel de la rue d'Alsace-Lorraine.
Plus d'infomation en visionnant l'interview vidéo de Joan Busquets

La place du Salin, dans l'axe cardo-romain

La place du Salin est rénovée : voies redéfinies, nouveaux revêtements de sol,création d'un espace de jeux pour les enfants, changement des éclairages, du mobilier urbain, de la signalétique… Les aménagements ont tenu compte de l'intérêt patrimonial du site, haut lieu de la justice toulousaine.

Les ports historiques s'animent

La place basse de la Daurade, la partie haute de Saint-Pierre et le quai de l'Exil Républicain (ancien quai Viguerie) offrent de nouveaux espaces au public. La rive droite est équipée de pistes cyclables dans la continuité des quais Lombard et Saint-Pierre, vers le Bazacle au Nord, vers la rue de Metz au Sud.
Des équipements d'amarrage ont été mis en place. Le quai de Tounis accueille depuis 3 ans, chaque été, une terrasse flottante où est installé un restaurant.

 

 

Joan Busquets


Joan Busquets nous livre sa vision pour Toulouse

 

 

 

 

Article mis à jour le 27/08/2019