Contrat local de santé

Treize acteurs institutionnels ont signé le 16 décembre 2019 le Contrat local de santé 2019-2022. Explications.

Vaccination, nutrition, consommation d’alcool, tabac, cannabis et autres drogues, santé au travail, santé mentale ou encore perturbateurs endocriniens… Voici un échantillon des questions abordées dans le Contrat local de santé (CLS) 2019-2022. Initié par la Mairie de Toulouse et l’Agence régionale de santé (ARS) Occitanie, il a été adopté par le Conseil municipal le 18 octobre 2019 et a été signé par 13 partenaires le 16 décembre 2019. 

Un Objectif

Réduire les inégalités sociales et territoriales de santé. La santé, c’est le bien-être de chaque individu et une des conditions du bien-vivre ensemble. Les enjeux sont donc de taille ! 

Des actions

Le CLS recense des actions à mener en fonction d’un état des lieux qui s’appuie notamment sur le « profil santé » des Toulousains. Ce dernier est composé de différents indicateurs de santé du territoire toulousain, prioritairement des données quantitatives et épidémiologiques.

Ces actions sont à la croisée des priorités de chacun des acteurs, car tous témoignent de la nécessité d’unir leurs forces pour faire face aux enjeux : la désertification médicale à l’heure où les urgences sont saturées, la prévention de la dépendance chez les personnes âgées, les inégalités sociales qui engendrent des inégalités de santé… Institutions et structures médicales et sociales partenaires souhaitent ainsi développer une approche plus globale et cohérente à l’échelle du territoire.

Découvrez ci-dessous quelques exemples des actions menées par  le service communal d'hygiène et de santé 

  • Fêtons plus risquons moins : dispositif de prévention et de réduction des risques à l'usage de substances psychoactives en milieu festif
  • Ciné ma santé quartiers Nord (ASV) : animations, projections de film, débats autour de la nutrition (alimentation et activité physique)
  • Avec les écrans comment je m'y prends : outils, animation, formation, sensibilisation sur l'usage des écrans sur le bon usage des écrans et leur impact pour accompagner parents et enfants sur la place des écrans dans la vie familiale
  • Semaines d'information sur la santé mentale : quinzaine en mars pour changer de regard sur les personnes souffrant de troubles psychiques et faire connaître les ressources locales disponibles en matière de santé mentale
  • Bruit dans les cantines : guide à l'action pour favoriser la diminution sonore dans les restaurants scolaires
  • Qualité de l'air intérieur : audit mené dans les structures municipales (écoles, crèches)  pour que les enfants soient accueillis dans des conditions favorables à leur santé
  • Centre de vaccinations : le Conseil Municipal du 30 mars 2018 a approuvé le conventionnement du centre de vaccination public avec l'ARS Occitanie. Il contribue notamment à la prévention de maladies infectieuses encore présentes en Haute-Garonne comme la rougeole, les oreillons ainsi que la protection la grippe saisonnière. Le SCHS propose la mise à jour des vaccinations recommandées en France et pour les voyageurs, des consultations de vaccinations internationales.

Les 13 signataires du contrat local de santé

Mairie de Toulouse, Agence régionale de santé Occitanie, Préfecture de Haute-Garonne, Éducation Nationale, Conseil départemental de Haute Garonne, CPAM de Haute-Garonne, CAF de Haute-Garonne, CHU de Toulouse, Centres hospitaliers Gérard-Marchant et Joseph-Ducuing, Carsat Midi-Pyrénées, Mutualité française Haute-Garonne et Occitanie, Centre communal d’action sociale.


une contrat local santé 2019-2022

 

 

Vous pouvez consulter le Contrat Local de santé 2019-2022 au format.pdf

Article mis à jour le 19/12/2019