Contrat local de santé

Le service communal d'hygiène et de santé (SCHS) de la mairie de Toulouse pilote la mise en œuvre du projet municipal de santé publique. Cette politique s'inscrit à la fois dans le cadre du Contrat Local de Santé de préfiguration, signé le 20 décembre 2017 entre la mairie de Toulouse et l'Agence Régionale de Santé Occitanie et celui, plus territorialisé, du Contrat de Ville 2015-2020.

Membre de différents réseaux -Réseau Français des Villes Santé de l'OMS (RFVS), depuis plus de 25 ans, Elus contre le Sida, Fabrique Territoire Santé, Médecine du Voyage, Ville active PNNS (Programme National Nutrition Santé)- Toulouse est engagée dans la promotion d'actions en faveur de la santé, du bien-être et de la qualité de vie des Toulousaines et Toulousains. L'enjeu est ainsi, aux côtés d'autres acteurs locaux (institutionnels et associatifs), de participer à la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé, inégalités qui affectent principalement les personnes les plus vulnérables. Les projets de promotion de la santé, de prévention et d'éducation pour la santé sont privilégiés.


Au travers d'actions de proximité avec les autres directions de la Mairie et de Toulouse Métropole et les partenaires associatifs, institutionnels ou professionnels, la mairie soutient une approche « globale » de la santé, en prenant en compte l'ensemble des facteurs (physiques, psychologiques, sociaux et environnementaux) qui conditionnent les parcours de vie, et sur lesquels il est possible d'agir.

Le Contrat local de santé de préfiguration

Le SCHS de la mairie de Toulouse anime et coordonne, d'une part, en collaboration étroite avec l'ARS Occitanie, le Contrat Local de santé dont les orientations s'articulent autour :

  • de la promotion de la santé (en facilitant l'accès aux équipements et en accompagnant les personnes vers l'activité physique dans une approche préventive),
  • l'accompagnement de la souffrance psychosociale et de la réhabilitation psychosociale
  • la prévention des conduites à risques en termes de consommation de produits psychoactifs, d'addictions et de santé sexuelle, l'accès aux soins et aux droits des plus démunis
  •  la démographie des professionnels de santé
  •  le développement des parcours des personnes âgées et des personnes en situation de handicap
  •  la promotion d'un environnement urbain favorable à la santé.

Le volet Santé du Contrat de Ville et les ateliers Santé Ville

Les Ateliers Santé Ville de Toulouse (ASV) -volets « santé » de la politique de ville- poursuivent leur animation et coordination territoriale dans les quartiers Nord, Empalot, Est et Grand Mirail (Reynerie/Bellefontaine et Bagatelle/Faourette). De nombreux partenaires (associations, institutions, habitants) collaborent aux groupes de travail, pilotés par deux coordinatrices. Ensemble, ils élaborent et mettent en œuvre les actions de proximité dans les quartiers prioritaires.

Les actions

Découvrez ci-dessous quelques exemples des actions menées par  le service communal d'hygiène et de santé 

  • Fêtons plus risquons moins : dispositif de prévention et de réduction des risques à l'usage de substances psychoactives en milieu festif
  • Ciné ma santé quartiers Nord (ASV) : animations, projections de film, débats autour de la nutrition (alimentation et activité physique)
  • Avec les écrans comment je m'y prends : outils, animation, formation, sensibilisation sur l'usage des écrans sur le bon usage des écrans et leur impact pour accompagner parents et enfants sur la place des écrans dans la vie familiale
  • Semaines d'information sur la santé mentale : quinzaine en mars pour changer de regard sur les personnes souffrant de troubles psychiques et faire connaître les ressources locales disponibles en matière de santé mentale
  • Bruit dans les cantines : guide à l'action pour favoriser la diminution sonore dans les restaurants scolaires
  • Qualité de l'air intérieur : audit mené dans les structures municipales (écoles, crèches)  pour que les enfants soient accueillis dans des conditions favorables à leur santé
  • Centre de vaccinations : le Conseil Municipal du 30 mars 2018 a approuvé le conventionnement du centre de vaccination public avec l'ARS Occitanie. Il contribue notamment à la prévention de maladies infectieuses encore présentes en Haute-Garonne comme la rougeole, les oreillons ainsi que la protection la grippe saisonnière. Le SCHS propose la mise à jour des vaccinations recommandées en France et pour les voyageurs, des consultations de vaccinations internationales.

Article mis à jour le 10/05/2019