Centre Raymond IV : les adhérents brodent leurs pensées

Le centre social et culturel Raymond IV cultive le lien social à travers ateliers et expositions. Une exposition de collages à voir actuellement.

Équipement de proximité situé au 4, rue de l'Orient, le Centre Social et Culturel Raymond IV, anciennement sous la houlette de La Croix-Rouge est désormais géré par Alliances et Cultures en collaboration avec l'association des habitants "Remue-Méninges" du quartier Chalets-Bayard-Belfort. Ce centre propose des activités d'animation pour les adultes, une ludothèque pour les parents et leurs enfants, du soutien scolaire et un espace jeune. La mairie de Toulouse soutient financièrement cette initiative qui participe à l'accompagnement social des familles, des jeunes, et à la vie du quartier.

Comme à la maison

Ses adhérents sont unanimes. « On a l'impression d'être chez nous tant la convivialité est au rendez-vous ! », « c'est ma seconde maison ! » s'exclame cette autre adhérente. 200 familles fréquentent régulièrement le centre. « Le partage est au cœur de la mission du centre », explique Catherine Catalanola, la responsable, et « l'intergénérationnel est notre fil rouge » précise Marie-France Lanet, membre du bureau de "Remue-Méninge", très impliquée dans la gestion du centre et ses activités. Elle participe notamment aux activités d'accompagnement à la scolarité sous la houlette de Mélanie, la coordinatrice jeunesse. C'est au sein de l'accueil de loisirs jeunes baptisé "Mel’ Bull" que les 12-17 ans se réunissent : dynamisme et motivation sont  au rendez-vous.

Pensées en broderie : exposition "De fil en soi" à découvrir

En 2019, le projet « d’elle en elle » avait rythmé les activités de l’année au centre social, en lien notamment avec l’association Olympe de Gouges. Les participants au projet étaient invités à laisser libre cours à leur imagination pour représenter la femme à travers des créations de collage. Une exposition était née de ce travail, illustrant l’ouverture du centre vers d’autres structures ainsi que la créativité des « artistes ». Les animateurs ont su associer dynamique collective et valorisation de  l’action individuelle. Le "faire ensemble" est  mis en musique dans une ambiance chaleureuse  où l’intergénérationnel a sa place.

Fort du succés rencontré à cette occasion, le centre social a souhaité rééditer cet atelier créations textiles en complément d’une exposition proposée par l’association pour l’autobiographie et le patrimoine autobiographique (APA). Ainsi jusqu’à fin mars 2020, l’exposition "De fil en soi" est présentée au centre social. Elle se découpe en deux parties :

  • la première s’intitule « nos histoires cousues » :  des poupées et sculptures textiles fabriquées à partir de matériaux de récupération. « un tissage de projets pour continuer à broder des histoires extraordinaires de personnes ordinaires » c’est ainsi que l’APA définit ce travail  où les participants « brodent leurs pensées car c’est difficile de parler de nous alors, dit Lamia, il suffit de regarder la poupée qui parle de moi ».
  • la deuxième est le fruit de l’atelier créations textiles du centre social où les participants ont donné libre cours à leur imagination. 

Visites sur inscription au 09 80 87 56 48

Témoignages  de participantes

Anne-Marie fréquente depuis 3 ans le centre social et culturel Raymond IV et participe notamment aux ateliers cuisine, collage , jeux de cartes. Elle a participé  à cet atelier de collage. « J’ai choisi un tissu qui ressemble à la mer et Matisse m’a inspiré. J’ai représenté le désir d’évasion. Fréquenter le centre social m’a changé la vie. J’ai rencontré des personnes, ai lié des amitiés et je sors, nous allons  au restaurant , au concert… c’est très agréable. »

Laurence a choisi d’illustrer la diversité et  l’intergénarationnel. Son collage laisse la place à plusieurs visages, et des couleurs multicolores. « Depuis peu au centre social, j’apprécie les activités et les échanges qu’il permet. Ainsi j’ai pu découvrir des lieux inconnus lors des sorties. Le centre offre une grande souplesse pour le choix des activités, et notre participation ainsi qu’une grande diversité. Etre adhérente du centre social me permet de faire des choses que je n’aurai pas pu faire seule ».

Joelle, quant à elle, a représenté un ours car elle a "flashé" sur la sculpture du parc public de Luchon. « J’habite le quartier Patte d’oie mais je  viens au centre trois à quatre fois par semaine. J’y suis bien. »


Centre social et culturel Raymond IV
4, rue de l'Orient
Page Facebook
Plus d'infos et programme sur le site d'Alliances et Cultures