La Midinet pour nettoyer les canaux

Tous les jours, six agents de la Métropole veillent à la propreté des canaux toulousains et de leurs berges. A leur disposition, une barge, la Midinet. Rencontre avec ses capitaines !

Les Toulousains ont tous dans leur mémoire visuelle cette image bucolique du canal du Midi et du canal de Brienne sous la brume du petit matin ou au soleil couchant. Mais si cette carte postale est aussi belle, c’est grâce à la Midinet et à l'équipe propreté chargée d’entretenir les canaux toulousains et leurs berges ! La seconde partie de l'équipe, intervenant sur la partie terrestre est également chargée de veiller à la propreté des berges et ce sont ainsi 200 corbeilles métalliques vidées quotidiennement.

Toulouse.fr a embarqué à bord avec ses capitaines, José Gomes Correia et Frédéric Estival. Rendez-vous est fixé au port Saint-Sauveur par une matinée brumeuse.

10 kilomètres de voies d'eau

Comme chaque matin,José et Frédéric s’apprêtent à sillonner les 10 km de voies d’eau sur le territoire toulousain, du port de l’embouchure (Pont Jumeaux) au pont des Demoiselles,traquant la moindre feuille flottante, les branches d’arbres, les masques jetés à l’eau, les vélos et  autres caddies ! 
Aujourd’hui, c’est  Frédéric qui est à la barre de la Midinet et José sur le ponton. Celui-ci, équipé d’une longue perche scrute les berges, et récupère canettes, bouteilles ou autres morceaux de plastique !

Droit devant, une grosse branche s’invite sur le passage. José la guide afin qu’elle finisse son voyage dans un container  ! « Si l’on compte ses bras, la barge mesure 12,50 m pour une largeur de 4,50 m. Les mêmes dimensions qu’un bus à soufflet articulé ! », ajoute-t-il dans un grand sourire.

20 tonnes de déchets récoltées

Et Frédéric de rajouter : « elle s’enfonce dans l’eau jusqu'à 95 cm de profondeur. Son fonctionnement est simple. Ses bras, munis d’une sorte de rateau, tel une pelle, ramasse les détritus et les dirigent vers un tapis roulant qui les déverse ensuite dans un containeur. Une fois les containers remplis, nous les remplaçons grâce à une grue qui nous permet de les soulever. » Ce sont ainsi plus de 20 tonnes de déchets récoltées par an.
Frédéric, quant à lui ne quitte pas des yeux le parcours, tous ses sens sont aux aguets pour assurer une bonne navigation ! « Il faut beaucoup de concentration, explique-t-il. Nous avançons doucement pour ne pas faire trop de vagues et gêner les autres embarcations. Notre vitesse est de 6 kms/heure
Frédéric et José sont titulaires du certificat de capacité catégorie B "navires de commerce - transport de marchandises". « C'est en 2012 que j’ai commencé à piloter la barge, raconte Frédéric. C’est cette année là, en effet, que Toulouse Métropole a repris la gestion de la Midinet jusque là dévolue au réseau des Voies Navigables de France.»

Le respect de la nature

Originaire de Sanguinet dans les Landes, Frédéric est tombé amoureux de la navigation, une passion couronnée par l’obtention du permis côtier et du permis fluvial de plaisance. Le canal du Midi, c’est désormais son Océan Atlantique. Frédéric et José l’avouent. « Nous aimons la vie au grand air, et nous vivons au rythme des quatre saisons, de l’évolution de la végétation et de la nidification des oiseaux. Les saisons sont importantes dans notre métier. En effet, nous devons respecter la période de chômage du canal, période imposée par le réseau des Voies Navigables de France afin d'effectuer les travaux d'entretien. Celle-ci a lieu du 2 novembre au 26 décembre. Les écluses sont fermées et certains tronçons privés d’eau. Notre parcours est ainsi modifié : nous partons de l’écluse Bayard jusqu’à Port Sud à Ramonville. »

Un rôle de médiation

« Frédéric et José sont des médiateurs, expliquent leurs responsables, Karine Grapindor-Bergamin et Joaquim Barreteau,ils ont le goût de leur mission et ont un rôle pédagogique envers les utilisateurs du canal : les plaisanciers mais également les personnes sans domicile fixes installées sur les berges. Respect des lieux, comportement  : ils font prendre conscience de l’intérêt commun et sont en alerte, contactant les services compétents si besoin. »

Les deux capitaines et leur Midinet mènent également des missions transversales avec d’autres services de la Mairie et de la Métropole (opérations de détagage, taille des arbres, aide aux sans domicile) et sont amenés à utiliser un  autre bateau, une barque appelée "Fantomette" pour accéder à certains lieux exigües.

 


La Midinet est gérée par l’équipe du service propreté du pôle territorial secteur centre. Ce dernier travaille en collaboration avec le service Garonne et Canaux qui a un rôle de coordination des actions municipales et métropolitaines sur les voies d'eau (Garonne et canaux), en étroite collaboration avec les services de l'État et les voies navigables de France sur le domaine public fluvial. Rattaché à la Direction de l’Environnement, le service Garonne et canaux est composé d’une équipe de 7 personnes.

Ses missions :

  • pilotage du Programme Opérationnel de Valorisation des Canaux métropolitains
  • appui et expertise Garonne et Canaux auprès des grands projets (Grand Parc Garonne, Grand Matabiau, Grand Parc Canal.., etc)
  • surveillance et entretien du plan d'eau Garonne pour la ville de Toulouse (déchets, embâcles, désenvasement, navigation, suivi des herbiers, etc)
  • surveillance et coordination des intervention sur les canaux
  • exploitation et valorisation du port Saint Sauveur