Balade d'été Pouvourville : le quartier à l'esprit villageois

Situé sur les derniers côteaux du Lauragais, à 7 km du centre ville de Toulouse, le quartier de Pouvourville se prête à la balade. Ses rues mettent en exergue le patrimoine populaire de ce petit coin préservé. Pierre Gayraud, un de ses habiatants, nous guide !

Pierre Gayraud aime son quartier. Voilà plus de 50 ans qu'il y habite. Aujourd'hui, investi au sein du comité Sports et Loisirs de Pouvourville, il s'attache à le faire découvrir et à  préserver son âme villageoise. Randonneur aguerri, il aime l'histoire et le patrimoine. Deux passions qui ont donné naissance à  de nombreuses manifestations organisées sur le quartier et  à deux ouvrages, "Trois randonnées à Pouvourville" et "Petite histoire de Pouvourville".
Aujourd'hui Pierre Gayraud est notre guide et nous invite à découvrir le  patrimoine  de ce quartier situé sur les derniers côteaux du Lauragais,à 7 km du centre ville de Toulouse. C'est au pied de l'église de la Madeleine que Pierre nous donne rendez-vous.

L'église de la Madeleine

église dela madeleine

Cette église a été construite en 1785 par l'architecte toulousain Jacques-Pascal Virebent. Nous lui devons aussi l'aménagement de la  place Wilson.

monument aux morts

Une de ses originalités ? Elle est ornée d'un  "clocher mur" muni de 12 cloches offertes par des familles fortunées du quartier.

À gauche, en entrant dans l'édifice, le visiteur est attiré par le monument à la gloire des soldats tombés lors de la guerre de 14-18 (photo ci-contre, détail). Il est l'oeuvre du statuaire toulousain Jean-Baptiste Giscard, élève d'Auguste Virebent, fils de Jacques Pascal.

Une borne en pierre, à l'extérieur de l'église, intrigue. Borne romaine retaillée en borne de limite de propriété ou simple borne de limite ? Le doute subsiste.

 

 

Le regard franchit les abords de l'église et plonge vers le rond point où s'élève une croix de mission .

Les croix de mission

Nombreuses sont les croix de mission que le promeneur croise sur le quartier. Celles-ci étaient dédiées aux missionnaires envoyés par le diocèse pour des raisons tant religieuses qu'éducatives. Ces croix étaient érigées en signe de gratitude en fin de mission.

Des demeures de caractère

Remontez maintenant la rue de Fondeville, face à l'église, vers l'ancien couvent des sœurs de la sainte famille au n°31.(carte postale  archives personnelles Pierre Gayraud)

Bâtisse du XVIIIe appartenant à la famille de Dubour de Sambucy, propriétaire du domaine de Bellevue, elle fut donnée aux sœurs en 1889 pour créer un couvent et une maison d'écoles. Durant la deuxième guerre mondiale, elle fut réquisitionnée pour loger des  troupes allemandes

De l'autre côté de la rue, de belles maisons de villages, un ancien chai avec sa large porte de bois, la belle maison de la famille du vicomte de Cacqueray, avec son fronton triangulaire et son étoile en galets de Garonne.
Poursuivez  jusqu'à l'école maternelle, une deuxième croix de mission ponctue le chemin.

Le patrimoine populaire à l'honneur

puits

Revenez sur vos pas et empruntez  la rue Maurice Alet à droite après le puits, vous découvrirez un élément typique du patrimoine populaire.

Vous voilà revenu chemin de Narrade. Longez cette ancienne ferme et tournez à droite vers la maison de quartier, en suivant les terrain de foot pour rejoindre la rue de Fondeville. Au n°87 une belle bâtisse dite "le château" où vécut notamment le peintre Toulousain Rivals.

Faites maintenant demi-tour en direction de l'église, tout en longeant le cimetière.

La plus ancienne tombe date de 1822 c'est une urne de 1,10 m soutenue par quatre piliers. Il s'agit de la  sépulture d'une noble dame décédée au château de Bellevue.

 

De multiples balades

Cette balade n'est pas exhaustive. Laissez vous porter par vos pas, les plaques émaillées installées sur le chemin par les bénévoles du Comité Sports et Loisirs vous offrent des vues de Pouvourville au début du XXe siècle et laissent partir votre imagination au pays d'antan.


Pourvourville, c'est aussi d'autres baladesorchidée

Le sentier des gaulois : ce sentier arboré conduit jusqu'à l'oppidum de Cluzel, témoin de l'occupation du site du néolithique à l'époque romaine. Il permet de découvrir une magnifique vue sur la Garonne. Au printemps les orchidées sauvages s'y épanouissent.
À  retrouver dans le TopoGuides  "Toulouse Métropole...à pied ®"

Pouvourville, un segment d'histoire, son environnement

À retrouver dans "Trois randonnées à Pouvourville" par Pierre Gayraud et l'illustratrice, Françoise Villeneuve  aux éditions du Caillou


Accès  à Pouvourville

Par la route :

  • à partir de la route de Narbonne, prendre la sortie Hôpital de Rangueil et tourner à gauche aux feux.
  • 200 m après l’hôpital Larrey, au rond point avec des galets, prendre le chemin de Narrade.
  • Stationnement sur un parking en épi en haut de la rue, au niveau des espaces verts

Transports en commun  : métro Ligne B, station : Université Paul Sabatier puis  bus ligne 54 direction "Gleyze-Vieille" arrêt  : place de l'église


Plus d'infos sur le quartier 

CSLP comité  sports et loisirs de Pouvourville
TopoGuides  "Toulouse Métropole...à pied ®"


Consultez ce plan en grand format