Soirée autour des génocides du XXe siècle
Dans le cadre de la Journée de lutte contre le fascisme et l’antisémitisme, jeudi 9 novembre, l'Espace diversités laïcité invite les Toulousains à participer à une table ronde proposée par le Mémorial de la Shoah sur le thème : "génocides du XXe siècle ; approches comparées". En janvier, le Centre Alban Minville accueillera une exposition sur le sujet conçue par le Mémorial de la Shoah. 

"Génocides du XXe siècle ; approches comparées" : table ronde

mardi 9 novembre à 19h Espace Diversités laïcité

Cette table ronde sera animée par Caroline François, historienne, chargée des expositions itinérantes au Mémorial de la Shoah en présence des intervenants suivants :
Claire Mouradian, historienne, directrice de recherche émérite au CNRS
Florent Piton, doctorant en histoire, CESSMA, ATER Sciences Politiques Paris
Iannis Roder, professeur agrégé d’histoire, responsable de la formation au Mémorial de la Shoah
Spécialistes reconnus, les intervenants évoqueront dans une perspective comparatiste, le génocide des Arméniens, des Juifs, des Tutsis. Ils mettront en lumière les caractéristiques majeures de ces crimes de masse du XXe siècle. Ils en souligneront aussi bien les points communs que les spécificités. Leurs interventions faciliteront la mise en perspective et les échanges autour des enjeux actuels de questions parfois dans nos sociétés.


Rendez-vous à l'Espace Diversités Laïcité
Entrée libre, gratuite sans inscription préalable dans la limite des 143 places disponibles
38, rue d’Aubuisson
31000 Toulouse
Métro Ligne B, stations : Jean-Jaurès ou François-Verdier


Exposition "Les génocides du XXe siècle" en 2018

du 8 janvier au 27 février 2018 au Centre culturel Alban Minville

Le Mémorial de la Shoah a conçu, en 2014, une exposition intitulée "Les génocides du XXe siècle".
Souvent appelé "Siècle des génocides"», le XXe siècle fut marqué par la volonté de certains pouvoirs en place de procéder à l’anéantissement physique et programmé d’un groupe humain.
Cette exposition propose une approche comparée des trois génocides unanimement reconnus du XXe siècle : le génocide des Arméniens de l’Empire ottoman, le génocide des Juifs d’Europe, et celui des Tutsi au Rwanda.
Du grec "genos" (clan, groupe) et du latin "caedere" (tuer), le mot génocide, inventé fin 1943 par Rafael Lemkin, juriste juif polonais réfugié aux États-Unis, revêt une signification juridique bien précise et en cela se différencie des autres crimes de masse. « Nettoyage ethnique », « ethnocide », « politicide », crimes contre l’humanité…tous sont des infractions au droit pénal international d’une extrême gravité, mais ne sont pas de même nature. Si toutes les souffrances se valent, chaque crime de masse a sa logique et son mobile propre.
Engagé depuis plus de dix ans dans la connaissance et la prévention des génocides, le Mémorial de la Shoah propose ici une exposition à vocation pédagogique, offrant à tous et à toutes les clefs de compréhension de ces processus qui mènent à la destruction d’un peuple. Un outil de vigilance pour le présent et pour l’avenir.

Cette exposition va intégrer le catalogue de prêts d’expositions de l’Espace diversités laïcité. Quelques panneaux seront présentés lors de la table ronde du jeudi 9 novembre.


Centre culturel Alban Minville
1, place Martin Luther King
31 100 Toulouse
Vernissage le mardi 16 janvier à 18 h