Politique de la ville Le Contrat de ville

Le Contrat de ville est lecadre d'actions de la politique de la ville, issu de la loi Ville et cohésion urbaine du 21 février 2014. Son objectif est de réduire les inégalités dans les quartiers prioritaires qui concentrent une majorité d'habitants ayant un revenu inférieur à 11 900 euros/an. 54 000 habitants toulousains sont concernés.

 

Les quartiers prioritaires

À Toulouse 12 quartiers  sont concernés :
En cliquant sur les noms ci-dessous vous pourrez télécharger au format.pdf le plan détallé de chaque quartier

Quatre quartiers sur les communes de  Blagnac, Colomiers (un quartier et une cité résidentielle) et Cugnaux.

Plan d'actions

Ce Contrat de ville vise à mettre en œuvre un plan d'actions de 2015 à 2020. Le cadre de vie, la cohésion sociale et le développement économique forment les trois piliers du Contrat de ville dont les actions doivent contribuer à lutter contre les discriminations, renforcer l'égalité homme-femme et mieux prendre en compte la jeunesse de ces quartiers.
Premier pilier. Améliorer le cadre de vie et notamment le renouvellement urbain :  amélioration de l'habitat composé principalement de grands ensembles hérités des années 1960, espaces publics repensés... 
Deuxième pilier : la cohésion sociale, avec des actions en matière d'éducation, de sport, de culture de vie de quartier... 
Troisième volet : le développement économique et l'emploi, par l'accompagnement des entreprises, l'insertion des jeunes...

Associer les habitants, les conseils citoyens

La loi du 21 février 2014 impose d'associer les habitants à l'élaboration et au suivi du Contrat de Ville. Toulouse Métropole a mis en place des conseils citoyens pour chaque quartier prioritaire. Composés d'habitants, d'associations, d'artisans et commerçants qui interviennent dans ces quartiers, les conseils citoyens permettent  à chaque membre (tiré au sort sur les listes électorales ou candidats) d'exprimer les besoins des quartiers, de soutenir des projets, de porter collectivement des améliorations. + d'infos


En raison de la période pré-électorale débutant le 1er jour du sixième mois (1er septembre 2019) précédant le mois au cours duquel il doit être procédé à des élections municipales (15 et 22 mars 2020) , les documents diffusés jusqu’à présent sur cette page ne sont plus disponibles à la consultation.