Déplacements doux Un réseau vélo + sûr et en plein essor
Plus sûres, plus nombreuses, plus confortables: les pistes cyclables prennent leur essor et incitent à choisir le vélo pour les petits trajets du quotidien.

Idéal pour les déplacements du quotidien, le vélo présente de nombreux atouts : écologique, bon pour la santé, économique. Pour encourager sa pratique, la mairie de Toulouse et Toulouse Métropole multiplient les initiatives pour agrandir le réseau des pistes cyclables et les rendre plus sûres.

Un réseau cyclable en pleine expansion

  • Pour la sécurité des cyclistes, la mairie et la métropole investissent massivement (le budget vélo a été doublé par rapport au précédent mandat) pour que les pistes cyclables soient continues et mieux identifiées
    Sur les artères suivantes, des aménagements ont rendu les déplacements à vélo plus sûrs: boulevard Silvio-Trentin (Minimes), chemin des Izards, rue des Vignes (Borderouge), rue du pont Guilheméry, rue Georges-Vedel (Purpan), avenue Louis-Ariste Passerieu (Pradettes), ou encore les avenues de la Reynerie et de Tabar à l’université Toulouse Jean-Jaurès.
    De même, les deux futures passerelles qui relieront en 2024 l'île du Ramier aux quartiers Fer-à-Cheval et Empalot seront réservées aux cyclistes et aux piétons avec des voies distinctes. 
  • La création d’un réseau vélo d’agglomération est actuellement à l’étude et le tracé de 14 lignes structurantes a fait l’objet d’une concertation avec les associations et les entreprises.
    Les premières réalisations porteront sur les itinéraires desservant les principales zones d’emploi, les universités et les stations de métro, ainsi que sur l’octogone du centre-ville (grands boulevards, allées Charles-de-Fitte) et l’axe structurant qui le traverse (rues de Metz et de la République). 
    Objectif à terme: 500 000 emplois facilement accessibles à vélo grâce à ce réseau. 
    Retrouvez en p. 18-19 du A Toulouse d'octobre 2022, 3 exemples concrets de lignes express vélos

Les abords des écoles + sûrs pour les cyclistes et les piétons

Pour sécuriser les déplacements en vélo et à pied aux abords des groupes scolaires, plusieurs initiatives ont récemment vu le jour :

  • Une expérimentation ludique a été menée au Busca pour éviter le stationnement sauvage sur la piste cyclable qui dessert l’école élémentaire Jean-Jaurès. Les élèves ont choisi les couleurs vives qui égaient désormais la piste… et incitent les automobilistes à se garer ailleurs (photo ci-contre).
  • La mairie poursuit l'installation de plots le long des pistes cyclables devant les écoles pour empêcher le stationnement des voitures. 
  • Plusieurs rues desservant les écoles sont fermées à la circulation automobile. La contre-allée menant à l’école du Nord est définitivement fermée aux voitures, de même que l’accès à l’école Falguière à Compans, entièrement piétonnisé.
  • Depuis la rentrée, de 8h à 8h45 et de 15h45 à 16h30, des barrières empêchent les automobiles d’accéder aux rues des Turres (école Étienne-Billières à Fontaine Lestang), du Tchad (école Patte d’Oie) et Beethoven (groupe scolaire Dupont-Calas à Saint-Michel).
    C'est ainsi plus de sécurité retrouvée pour tous : enfants, parents, piétons et cyclistes !

Photo en bandeau : le boulevard Gaussen, au nord de Toulouse, accueille une toute nouvelle piste créée en contrebas de la rue et séparée des voitures par une rangée d’arbres. 

VéloToulouse change de braquet en 2023

Le service toulousain de vélos en libre service va connaître une forte croissance l'année prochaine : son réseau va passer de 283 stations à 475 ! (dont 75 stations implantées dans des communes limitrophes de Toulouse). 

Autre nouveauté, le parc de vélos mis à disposition sera composé pour moitié de vélos à assistance électrique (VAE). 

Objectif : doubler le nombre d'utilisateurs de ce service d’ici 2024

+ d'info sur VéloToulouse


A lire également

4 projets toulousains et métropolitains en faveur du vélo soutenus par l'Etat

Le plan Vélo de Toulouse Métropole